Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Réponses des médecins "à ces questions de sportives"

 

Le groupe de travail « Femme et Sport »- Dr Carole Maître, Pr Martine Duclos, Dr Marie Philippe Rousseaux Blanchi, Dr Thierry Harvey, Madame Meriem Salmi a élaboré de façon consensuelle, des réponses aux questions types posées par les sportives.
Ces éléments de réponse sont présentés sous forme de conduites pratiques, ne sont pas exhaustives,
et sont destinés aux professionnels de santé ayant à prendre en charge les sportives.
Pour en savoir plus, une bibliographie est accessible sur demande.

1 - Je prends du poids, j’ai moins d’énergie, je me sens plus énervée et fatiguée avant les règles : que puis-je faire ?
Voir la réponse

2 - J'ai des douleurs de règles et elles gênent mon entrainement .Y a-t-il une solution, en dehors des antalgiques ?
Voir la réponse

3 - Mes règles sont très abondantes …
Voir la réponse

4 - Je ne souhaite pas avoir mes règles le jour de la compétition.
Voir la réponse

5 - Aménorrhée depuis 3 mois et plus :
Voir la réponse

6 - Mes règles sont très irrégulières: faut-il les régulariser
Voir la réponse

7 - J’ai 17 ans et je n’ai toujours pas mes règles : Que dois-je faire ? NE PAS S’ABSTENIR D’UN BILAN
Voir la réponse

8 - Je suis sportive de haut-niveau: une contraception est-elle possible sans prise de poids et sans risque pour ma performance ?
Voir la réponse

9 - En stage, en déplacement, j’oublie ma pilule : que faire ? Existe-t-il d’autres moyens de contraception ?
Voir la réponse

10 - J’ai des fuites urinaires en compétition ou à l’entrainement : Que faire ?
Voir la réponse

Réponse n°1 :

Je prends du poids, j’ai moins d’énergie, Je me sens plus énervée et fatiguée avant les règles : que puis-je faire ?

Le syndrome prémenstruel est l’ensemble des symptômes physiques (prise de poids, mastodynies, augmentation de l’appétit, ballonnement, céphalées, laxité ligamentaire…) et des symptômes psychiques (perte d’énergie, irritabilité, plus grande sensibilité au stress, hyperémotivité, troubles du sommeil…) qui surviennent la semaine précédant les règles. Il peut être associé ou non à la dysménorrhée.
La 1ère étape est de préciser l’ensemble des symptômes et leur gène : impact du syndrome sur l’activité physique (AP), la vie scolaire ou sociale : absence ou difficulté à l‘entrainement, absence aux cours.
Cf. lien ¨ questionnaire outil de prévention¨,
« troubles du cycle et contraception » INSEP
La 2ème étape est la prise en charge thérapeutique qui sera fonction des traitements déjà suivis (automédication à rechercher), de la régularité des cycles, de la prise ou non de contraception
Arbre décisionnel :

* œstroprogestatif

Réponse n°2 :

J'ai des douleurs de règles et elles gênent mon entrainement .Y a-t-il une solution, en dehors des antalgiques ?

• Etape 1 : Préciser les symptômes, connaître leur intensité (échelle analogique de Borg), évaluer la gêne fonctionnelle (est-elle invalidante ?) et dédramatiser: cela existe et ça se soigne.
• Etape 2 : Le choix thérapeutique dépendra de l’intensité de la douleur, des traitements habituellement utilisés et de leur efficacité. Les traitements anti inflammatoires non stéroïdiens (pas d'augmentation de l'abondance des règles, non inscrits sur la liste des produits interdits) ont fait leur preuve, ainsi que l’usage de contraceptif hormonal (bénéfice secondaire). L’aspirine est à proscrire (augmentation de l’abondance des règles).
Arbre décisionnel :

* AINS: anti-inflammatoires non stéroïdiens

Bibliographie:
Daley: Exercice and primary dysmenorrhea Sports Med 2008; 38(8):659-658

Réponse n°3 :

Mes règles sont très abondantes …

Arbre décisionnel :

Réponse n°4 :

Je ne souhaite pas avoir mes règles le jour de la compétition.

Arbre décisionnel :

Réponse n°5 :

Aménorrhée depuis 3 mois et plus : Toute aménorrhée doit être prise en charge
Penser à une grossesse, perturbation hormonale, trouble du comportement alimentaire, dosage du contraceptif OP non adapté.

Arbre décisionnel :

Conséquences de l’aménorrhée au-delà de 6 mois :

o risque de fracture de fatigue, de perte du capital osseux (ostéopénie, ostéoporose) ; bilan ostéodensitométrique DEXA si aménorrhée > 6mois
o vigilance si aménorrhée à l âge du pic de masse osseuse
o risque d’être moins performante : OUI car arrêt prolongé de l’entrainement si fracture de fatigue

Bibliographies:
Warren M P: The effects of intensive exercice on the female reproductive system J OF Endocrinology 2001; 170:3-11
Duclos M : Les troubles du cycle chez la femme sportive .Nutrition&Métabolisme 2008 ; 36(6): 123-128
Gibson J M: Determinants of Bone Density and Prevalence of Osteopenia among Female Runners in their second to seventh decades of age. Bone 2000 ; 26(6) : 591-598

Réponse n°6 :

Mes règles sont très irrégulières: faut-il les régulariser ?

Conduite à tenir :

Bibliographie:
De Souza MJ : Severity of energy –related menstrual disturbances increases in proportion to indice of energy conservation in exercising women .Fertility & Sterility 2007;88(4) : 971-975

Réponse n°7 :

J’ai 17 ans et je n’ai toujours pas mes règles : Que dois-je faire ? NE PAS S’ABSTENIR D’UN BILAN

Arbre décisionnel :

Réponse n°8 :

Je suis sportive de haut-niveau: une contraception est-elle possible sans prise de poids et sans risque pour ma performance ?

OUI

TYPE DE CONTRACEPTION à discuter avec la sportive qui participera au choix (meilleure observance) : LE CHOIX EST VASTE :

- un choix adapté du progestatif et du dosage d’ethinyl œstradiol permet :
1°) de rassurer la patiente : il n’y a pas lieu de craindre une prise de poids
2°) Il n’a pas de diminution des performances

Bibliographie:
Rickenlund A: Effects of oral contraceptives on body composition and physical Performance in Female Athletes J Clin Endocrinol & Metab 89 (9): 4364-4370
Burrows M: The influence of oral contraceptives on athletic performance in Female Athlete Sports Med 2007; 37(7):557-574
Maître C : La contraception hormonale chez la sportive de haut niveau. Médecins du Sport 2006 34 (80) 31-34

Les différents choix possibles sont sans hiérarchisation :

Réponse n°9 :

En stage, en déplacement, j’oublie ma pilule : que faire ? Existe-t-il d’autres moyens de contraception ?

La réponse est oui : certaines formes galéniques nouvelles, comme le patch (hebdomadaire 3 semaines sur 4), le système contraceptif intravaginal, Nuvaring® (en place 3 semaines, ôté 1 semaine) peuvent être utiles. La pilule OP en prise continue permet d’éviter les oublis de la reprise.

Conduite à tenir :

Réponse n°10 :

J’ai des fuites urinaires en compétition ou à l’entrainement : Que faire ?

L’interrogatoire précise le sport pratiqué, les facteurs déclenchant (effort, stress, froid, contact avec l’eau), la fréquence des troubles, et leur gène. Il permet de distinguer l’incontinence urinaire d’effort (IUE) et la vessie instable.

Arbre décisionnel :

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page