Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Val d'Isère 2009 : Que du bonheur!

 


"MMA", dossard 2, médaille d'argent du Super-G le 3 février à Val d'Isère

Les championnats du monde de Val d’Isère ont bien commencé pour l’équipe de France avec la médaille d’argent remportée par Marie Marchand-Arvier dès la première course, le Super-G féminin. Jean-Pierre Vidal, champion olympique de slalom à Salt Lake City en 2002, et Florence Masnada, médaillée aux Jeux et lors des Championnats du Monde sont des observateurs avertis du circuit mondial de ski alpin, d’autant qu’ils sont aujourd’hui commentateurs de la Coupe du Monde sur Eurosport et consultants à la radio. ils soulignent tout le bénéfice qu’en tireront les champions et la montagne française. Et ne manquent pas d’apporter des ondes positives aux Bleus !

« C’est une occasion unique de démontrer que nous disposons de stations, d’installations, de remontées mécaniques, de capacités d’accueil exceptionnelles, au top mondial. C’est l’occasion de promouvoir le ski en général à travers les champions français et internationaux. L’attrait médiatique démontre aujourd’hui que les Mondiaux sont un véritable accélérateur de la promotion de nos montagnes », s’enthousiasme Jean-Pierre Vidal.

« C’est génial de courir à la maison ! Je l’ai fait aux Jeux d’Albertville en 1992, ce n’est que du bonheur. Et puis nos coureurs devraient être bien préparés. Ils ont eu la chance de pouvoir s’entraîner sur Solaise et Bellevarde, Ca va leur donner un petit avantage » notait Florence Masnada juste avant l’ouverture des Mondiaux. La réussite de Marie Marchand Arvier lui a déjà donné raison.

Prendre du plaisir


Jean-Pierre Vidal au soir de son triomphe à Salt Lake City 2002

La pression ? Quelle pression ? « C’est une pression positive » affirme Jean-Pierre Vidal, « Nous avons eu des bons résultats à l’approche de l’évènement, des moyens supplémentaires et financiers ont été apportés aux équipes, ils ont pu pratiquer sur place. Il faut résister à cette pression pour la transformer en pression positive. C’est le challenge ! Etre encore plus concentré, plus relâché, prendre du plaisir. C’est exceptionnel dans une carrière ! J’aurais tant aimé disputer un slalom mondial sur la Face de Bellevarde, quel pied cela aurait été ! Je les sens hyper-motivés, avec une grosse envie de réussir. Confiants en eux et dans leur matériel ».


Florence Masnada

« Pour ma part, je considère que ce terme tant rabâché, « la course d’un jour », c’est un abus de langage » explique Florence Masnada. « C’est juste un titre décerné sur une journée. S’il y a un surcroit de pression, elle est de nature environnementale, médiatique. Elle se situe au niveau des attentes de l’extérieur. Ce n’est pas évident à gérer car on prend la dimension de l’évènement à travers le regard des autres, c’est un peu plus qu’une pente à dévaler, des portes à négocier, des virages à tailler. A chacun d’y trouver une motivation supplémentaire, se dire qu’on est au départ, qu’on joue quelque chose et qu’on n’a rien à perdre. Il faut la jouer « think positive » dans tous les cas ! »

Enclencher la spirale positive


David Poisson à Kitzbühel

La première semaine de compétition est consacrée aux épreuves de vitesse (Super-G, descente, Super-Combiné dames et hommes entre le mardi 3 et le lundi 9). « Il ne faut pas s’affoler ! La première semaine est certes compliquée, mais il peut toujours y avoir un sursaut. En descente, David Poisson a signé un super résultat à Kitzbühel en prenant la 8e place. S’il monte sur le podium à Val d’Isère, ce sera une belle surprise ! Nos spécialistes de la vitesse sont techniquement et mentalement capables, mais ils manquent de confiance. Moi, je dis « inch’allah », et que la force soit avec eux ! », dit Jean-Pierre Vidal en parlant des garçons.

« Pour que l’on gagne une médaille en première semaine », a dit Florence Masnada, observatrice des filles, « il faut que nos coureuses soient au maximum et qu’il y ait des défaillances devant, car il y a 4 ou 5 championnes largement dominatrices sur le circuit. Moi, j’y crois, même si cela tiendrait de l’exploit ! y a l’inconnue de la piste Rhône Alpes de Solaise. Marie Marchand-Arvier et Ingrid Jaquemod peuvent jouer ! ».

Ces propos tenus à la veille du Super-G féminin, course d’ouverture des Mondiaux, ont été confirmés dans les faits. Mardi 3 février si Ingrid Jacquemod n’a pas réussi à se « lâcher », Marie Marchand Arvier, partie avec le dossard N°2, n’a au final été devancée que par l’Américaine Lindsey Vonn leader de la Coupe du Monde ! « Ce serait bien de réussir quelque chose en première semaine pour enclencher la spirale positive » ajoutait Florence Masnada. Voilà qui est fait ! « Skiez à votre meilleur niveau pour n’avoir rien à regretter ! » concluait-elle.


Jean-Baptiste Grange à Schladming

En deuxième semaine, place aux techniciens ! « Les échecs de Jean-Baptiste Grange et Julien Lizeroux à la nocturne de Schladming ont permis de ne pas oublier l’essentiel » observe Jean-Pierre Vidal, « le slalom est une discipline aléatoire, et à tout risquer, on est vite dehors. Cela a remis les pendules à l’heure pour observer un surcroit de vigilance. Les voilà avertis ». Pour sa part, Florence Masnada note que « la pente de Bellevarde devrait très bien convenir à une Tessa Worley pour le Géant ».

Gagner les Mondiaux

Jean-Pierre Vidal ne se lasse pas de le dire, « Nous avons un site fabuleux, au pied de deux faces, une visibilité incroyable sur les pistes, un Mondial fait pour les supporters. Ca va être magique ! Nous pouvons gagner ces Mondiaux par l’ambiance, le succès populaire. La billetterie gratuite, c’est une belle première. Gagnons là-dessus, gagnons des médailles, gagnons en crédibilité dans la perspective d’organiser les Jeux Olympiques en 2018 ! ». Et dans un dernier message à l’équipe de France, "jipé" lance « Prenez en plein les yeux. Profitez-en. Jouez pour la gagne car tout est ouvert et, en France, tout est possible ! ».


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page