Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Sport et éthique, retour sur le colloque

 


Le 15 octobre dernier s'est tenu à la Maison du sport français, un séminaire organisé par l’Académie Nationale Olympique Française (ANOF) sur le thème Sport et éthique (Retrouvez le programme). Fort de 120 inscriptions, le séminaire a vu une meilleure fréquentation le matin, notamment grâce à la présence d’étudiants STAPS de l’université d’Orsay et de St Quentin les Yvelines. Près de 50 institutions étaient représentées.

Denis Masseglia, président du CNOSF, a souligné lors de son message d’accueil, la difficulté à mobiliser l’intérêt des dirigeants et des entraîneurs sur un sujet pourtant si important. Le président de l’ANOF, Jean Vintzel a ensuite profité de l’occasion pour présenter succinctement, en guise d’ouverture, l’histoire de l’ANOF ainsi que son objet et ses actions. Une opportunité pour mieux faire connaître cette instance satellite du CNOSF.

L’interview de Tony Estanguet fut un grand moment de cette ouverture. L’importance que l’athlète et dirigeant du sport français accorde à l’éthique est venue conforter tous les participants. Modèle d’un sportif « bien debout », sur tous les plans, Tony Estanguet a rappelé l’importance de l’entourage de l’athlète et a encouragé l’assistance à s’engager dans cette voie. Jan Tolleneer, professeur à l’université de Leuven a présenté un cadre de manière à éclairer les multiples facettes de cet objet.

La première table ronde concernait la sécurisation du sportif. Du plus jeune âge, jusqu’à la reconversion, l’athlète a besoin que son parcours soit construit dans le respect de ses temps de vie. Les quatre intervenants de la table ronde ont bien montré la nécessité de prendre en compte du sportif dans son ensemble pour construire l’Homme sportif.

Didier Retière s’est attaché à présenter l’initiative lancée dès 2005 de la Fédération française de Rugby devant le constat préoccupant des accidents graves dans la mêlée. Les mesures de protections sont engagées comme la formation spécifique d’animateurs, la préparation physique spécifique visant le renforcement du rachis cervical. Un investissement colossal de la part de la fédération qui porte ses fruits par une nette diminution des accidents graves.
Fabrice Brochard est intervenu sur les habiletés mentales. Il rappelle combien l’environnement de l’athlète sera la condition d’une performance et notamment un environnement serein pour une optimisation de toutes ses ressources.
Michel Sicard a rappelé, d’après son expérience de 16 ans dans la formation des athlètes de haut niveau, combien la prise en compte du jeune dans toutes ses dimensions pouvait revêtir de l’importance dans la déclinaison des résultats. Il a notamment reposé son propos sur trois images, le Teddy Riner en combat pour le talent, une assiette en porcelaine intacte puis brisée pour la performance symbolisée, et un iceberg pour « le visible et l’invisible ».
Dominique Barrou s’est intéressé à une toute autre tranche d’âge. Elle a démontré qu’avant 6 ans, pour optimiser la construction des habiletés, la pratique devait permettre les expériences multiples, les découvertes, la prise de décision. La FSCF dans ce cadre a interdit les compétitions avant 6 ans de manière à éviter la spécialisation précoce et l’enfermement dans un langage technique trop sclérosant.

Après ces 4 interventions, les participants de la salle ont pu poser quelques questions.

Le temps suivant appelé festival des initiatives consistait à présenter succinctement plusieurs initiatives originales.

En introduction, Laurence Munoz a expliqué qu’un guide des bonnes pratiques avait été initié et qu’il continuerait d’être un outil de recueil des initiatives en la matière pour les prochaines années. Le document diffusé en ligne devrait permettre à l’ANOF de jouer pleinement son rôle de plate-formes d’échanges et de diffusion. A cet effet un questionnaire avait été joint dans la pochette d’accueil pour inciter tous les congressistes à exposer leur bonne pratique.

Parmi les trois personnes invitées pour débuter ce festival, Bernard Andrieu prend la parole en premier pour présenter l’ouvrage collectif qu’il a dirigé. Un travail de 3 années, publié chez L’âge d’homme » en juin 2013 dans lequel pas moins de 80 collaborateurs exposent leur article sur le thème Sport et éthique.

Véronique Lebar, médecin du sport, présente à son tour l’initiative résultant de plusieurs corps médicaux, consistant dans la création d’un comité indépendant qu’on peut saisir sur demande sur les sujets d’éthique. A la fois dans un rôle de veille et de force de propositions, le CES rédige des rapports, travaille en relation avec les universités. Les thèmes choisis pour 2013-2014 sont « les enfants », « le sponsoring », « la maltraitance ».
Emmanuelle Jehanno, du pôle Ressources national Sport Éducation Mixités Citoyenneté présente les axes de travail et de développement du pôle. Dans ce cadre, le kit « Différents mais tous pareils dans le sport » est présenté. Il vise à faire réfléchir sur les actes et comportements discriminatoires constatés dans le milieu sportif.

En début d’après midi, la seconde table ronde faisait écho à la commission de l’entourage de l’athlète mise en place par le CIO. L'équilibre, l'entourage familial, l'environnement matériel et affectif en général apparaissent comme les conditions de l'épanouissement des sportifs.

Alexandre Durguerian de la Fédération d’Haltérophilie, force athlétique (FFHMFAC) montre comment une activité sportive particulièrement exposée aux dangers du dopage a réussi à proposer et diffuser des modules spécifiques pour impliquer les entraîneurs dans la démarche de prévention.
Cécile Espagnach expose la démarche initiée par la direction départementale auprès des parents supporters. Au vu de certains comportements constatés dans les tribunes, un outil a été pensé de manière à sensibiliser les adultes aux attitudes déviantes dont ils peuvent être les auteurs. L’outil peut être utilisé dans les clubs, les comités départementaux, pour la sensibilisation ou la formation.
Xavier Nivelais s’attache également à la problématique des parents. Leur présence est en effet « inévitable » auprès de leur enfant lorsqu’il devient sportif de haut niveau. Il explique comment se crée un climat de confiance propice au progrès tout en rappelant l’impérative exemplarité de l’entraineur.

La dernière table ronde devait faire la place aux initiatives des institutions dont la mission, depuis parfois plusieurs dizaines d’années est de diffuser un esprit conforme au respect de l’homme, quel que soit son niveau de pratique. De nombreuses initiatives ont cours en effet.

Yves Leycuras, empêché, n’a pas pu présenter sa communication. Il devait introduire un acteur dont la responsabilité peut- être centrale dans les questions d’éthique : les médias et les partenaires. L’AFSVFP a élargi son champ d’intervention en engageant ces acteurs dans un code éthique, respectueux des personnes.
Pierre Migisha, du Panathlon belge a présenté le réseau d’acteurs, de clubs, de fédérations, collectivités, universités… tous associés dans les démarches de citoyenneté, sport et enseignement.
Thierry Le Prisé et Dominique Bodin étaient venus de Bretagne pour expliquer la démarche qu’ils sont en train d’engager, de création d’une commission Ethique au CROS. La mixité de leur équipe, mêlant à la fois des journalistes, de dirigeants, des chercheurs augure des débats riches, coupant court aux croyances naïves dans un sport irréprochable.
Patrick Magaloff, directeur sport santé du CNOSF a présenté la démarche de son institution en matière de dopage. Les actions mises en place depuis plusieurs années ont permis d’instaurer des temps forts récurrents comme l’organisation chaque année d’un colloque avec les meilleurs spécialistes. Les temps de formation, d’information ainsi que les outils visent à faire prendre conscience de l’adoption de comportements responsables et favorables à la pratique d’un sport propre et éthique.

Pour clôturer, Jan Tolleneer a présenté un outil de lecture des comportements dans le milieu sportif, soulignant en cela la complexité à saisir les manquements au respect de l’intégrité physique ou mentale des sportifs. Jan Tolleneer fait fonctionner la grille composée par le groupe éthique de l’université de Leuven sur les exemples entendus tout au long de la journée. De quoi suggérer des travaux en profondeur pour mieux saisir les arcanes de cette problématique ;
André Leclercq, président d’honneur de l’ANOF porteur de travaux pionniers sur l’éthique a pu s’exprimer pour engager les dirigeants sportifs dans une démarche humaine voire humaniste au service de l’Homme.
A l’issue de la journée, il a été acté de perpétuer la collecte des bonnes pratiques à travers un guide pour assurer leur diffusion et encourager les dirigeants du sport à des conduites éthiques.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/94.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/308.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/94.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/308.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page