Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Gwladys Epangue : "De mieux en mieux"

 


Gwladys Epangue

Contrainte de déclarer forfait à seulement quelques semaines des JO de Londres 2012, Gwladys Epangue, avait vu ses rêves olympiques s'envoler et son légendaire sourire se faire plus discret. Près de 10 mois après, l'emblématique taekwondoïste tricolore a repris la compétition et son retour est tonitruant. Heureuse d'avoir retrouver les tatamis, "Gwlad", nous parle de son état de forme, de ses ambitions personnelle et de son investissement plus large pour le sport français...

Première question, comment va la santé ?
Ça va mieux. Ça va de mieux en mieux même. Mon dos ne me fait plus souffrir et je sens que je suis sur la bonne voie.

A peine de retour que tu affiches déjà deux victoires en Open (Allemagne et Pays-Bas). Es-tu surprise d’être performante aussi rapidement ?
Oui bien sûr, c’est surprenant. Je m’attendais à ce que ce soit plus difficile et plus compliqué. Alors certes, je gagne, mais je n’ai pas le sentiment d’avoir tant de marge que cela, je ne suis pas large dans les scores. Je réussis juste à avoir le petit truc en plus pour le moment mais je sais que je ne suis pas encore à 100%. Je sens que j’ai encore une belle marge de progression.

18 médailles obtenues par l’équipe de France lors de l’Open des Pays-Bas il y a 10 jours, cela signifie quoi ? Que les Français sont très en forme ?
Je mets beaucoup ce résultat sur le compte de la relève puisqu’il y avait de nombreux juniors et qu’ils ont été très performants avec des médailles d’or et des podiums. C’est très bon signe pour l’avenir. Cela veut dire que le travail autour du parcours d’excellence sportive fonctionne bien et que les pôles espoirs, les pôles France fonctionnent bien. Il nous reste désormais à confirmer lors des grands championnats. Les petits jeunes ont faim et ils ont des modèles, ils ont de qui s’inspirer. Cela promet.

Tu as changé de catégorie en passant des -73kg aux +73kg. Pourquoi ce changement et comment t’y sens-tu ?
Ce choix s’est imposé : pendant mon arrêt, j’ai pris du poids et je ne pouvais pas tout reperdre pour le début de cette nouvelle saison. Du coup, je suis passé en +73kg mais ce n’est que temporaire, le temps de retrouver ma forme physique.

Sens-tu une grosse différence entre ces catégories ?
Oui. En moins de 73kg cela va plus vite, les filles sont plus longilignes. La différence se fait sentir. Je me sens plus à l’aise dans ma catégorie d’origine mais cela dépend avant tout de mon état de forme.

On connait ton amour de l’Olympisme et ton désir de remporter un jour une médaille d’or aux JO. Il est évident que tu ne vas rien lâcher en vue de Rio 2016…
C’est trop loin. La chose qui était certaine, c’est que je ne voulais pas arrêter ma carrière sur une blessure et sur un forfait. Ce qui me tient avant tout à cœur, c’est de retrouver le niveau qui était le mien avant cette mésaventure, mais je ne me projette pas plus que cela pour le moment. Je prends les choses étape par étape.

L’élection de la Commission des athlètes de haut niveau (CAHN) a lieu en ce moment. Tu en es un membre actif depuis quelques années et tu te présentes à nouveau. Pourquoi cet investissement ?
J’ai décidé de me représenter pour la nouvelle olympiade afin de continuer à apporter mes idées au sein de ce groupe. Le but est de faire avancer le mouvement olympique français, non seulement en France mais également à l’étranger. Cela fait quelques années que je traîne ma carcasse dans les halls de compétition et que j’ai pu tisser des liens avec d’autres athlètes, Français ou non, et si, demain, nous pouvons réussir à mutualiser nos forces pour faire progresser notre sport et permettre à la France de rayonner à l’international, je trouve que c’est important d’y participer.

Tu as un discours de candidate à l’élection de la Commission des athlètes du CIO…
(Rires)… Nous n’en sommes pas là… Il faut y aller palier par palier. Avant tout, je souhaite être un membre encore plus actif de la CAHN pour contribuer, en France, à l’avancement du sport français. Après on regardera plus haut, mais déjà en France dans un premier temps. La CAHN a déjà beaucoup travaillé et progressé sur certains dossiers et cela sera très bénéfique pour les générations futures. Je n’allais pas attendre la fin de ma carrière pour commencer à me battre pour les athlètes. La Commission des athlètes du CIO, je ne m’étais pas encore posée la question, mais, oui, pourquoi pas, cela pourrait m’intéresser…

Tu sembles très impliquée et concernée par tout ce qui gravite autour de la carrière sportive, comme les préoccupations financières, d’image, de reconversion… D’où te vient cette fibre, cet intérêt ?
Cela vient d’un peu partout en fait. De mon cursus de formation Sportcom, du manque de moyen de ma Fédération, de la non professionnalisation du taekwondo… Aujourd’hui les athlètes sont là, les résultats aussi, mais nous n’arrivons pas encore à exploiter commercialement ce potentiel. Cela vient aussi du fait que notre sport n’est pas professionnel. Pour moi, il faut absolument que la formation soit un des champs de bataille prioritaires pour les sportifs français, qui, majoritairement, ne peuvent pas vivre de leur sport. Il faut s’armer d’un bagage de formation. Pour les problématiques d’image et de communication, j’ai déjà pu travailler dans ces domaines. Je pense que la France possède de très bons athlètes, que ce soit au sein de ma Fédération, ou ailleurs, notamment parmi ceux que je côtoie à l’INSEP, et il me semble essentiel de s’appuyer sur ces talents et de les faire briller. Donc oui, je m’intéresse à tous ces sujets…


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page