Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Taekwondo - Archives 2008-2012

 

JO – Si prêt du rêve...
Remplaçante de Gwladys Epangue, blessée pour les Jeux Olympiques, Anne-Caroline Graffe était une réserve de luxe. Championne du monde 2011 (+ 73kg), championne d’Europe en titre, la Polynésienne a appris sa sélection il y a deux mois à peine. Hyper concentrée, boostée par la médaille de sa copine Marlène Harnois l'avant-veille, "Caro" s’est présentée sur le tapis de l’ExCel Arena avec une seule ambition, décrocher l’or olympique... La petite fille de Papeete, partie en France pour assouvir sa passion, ne regrettera pas son parcours. Médaillée d’argent pour ses premiers Jeux Olympiques, elle entre dans l’histoire tahitienne remportant la première médaille olympique pour son île. A 27 ans, "Caro" rejoint ces illustres aînés Pascal Gentil, Myriam Baverel, son entraîneur national, et Gwladys Epangue.

JO – Le bronze pour Harnois !
Elle avait débuté ce jeudi 9 août 2012 en souriant. En confiance. Un tour pour se chauffer en fin de matinée contre la Chilienne Contreras Loyola et il est temps de passer à des choses plus sérieuses vers 16 heures avec l'Egyptienne Hedaya Wahba en quart. Trois rounds plus tard (8-6), un pas de plus est fait vers ce podium. Mais la marche était trop haute contre la Chinoise Yuzhuo Hou. Après deux rounds, Marlène Harnois est menée 7-0. Un gouffre à combler. Défaite amère (8-3). Mais Marlène a su se remobiliser pour aller chercher le bronze face à la Japonaise Mayu Hamada. Beaucoup plus appliquée, beaucoup plus déterminée que lors de sa demi-finale. Cette victoire, elle l'a voulait. Venue pour décrocher l'or, Marlène Harnois reviendra de Londres avec le bronze dans ses bagages. Une superbe performance pour notre Québécoise d'origine.


Crédit Photo: FFTDA

Taekwondo – Open d’Espagne : Moisson de médailles sous le soleil espagnol
Comme à son habitude, l’équipe de France s’est illustrée lors de l’Open d’Espagne les 24 et 25 mars 2012. Les Tricolores ont remporté sept médailles à Alicante. La championne du monde 2011 Anne-Caroline Graffe (+73kg) décrochent l’or, tout comme Haby Niaré dans la catégorie des -67kg. Amine Manai (-68kg), Augustin Bata (-80kg), Floriane Liborio (-57kg) et Maéva Mellier (-73kg) remportent la médaille d'argent. Maëva Coutant (-53 kg) ramène le bronze.


Haby Niaré

Open des Pays-Bas : Quatre médailles pour la France
Les Tricolores se déplaçaient à Eindhoven les 17 et 18 mars 2012 pour effectuer l’Open des Pays-Bas. Privée de Gwladys Epangue et de Marlène Harnois, laissées au repos, l’équipe de France ramène quatre médailles. Sarah Adidou (-46kg) obtient l’argent, Wiet-henin Magda (-62kg), Mahama Cho (-87kg), et la championne d’Europe 2010 Haby Niaré (-67kg) s'offrent la médaille de bronze.


Crédit Photo : FFTDA

Open d’Allemagne : Quatre podiums pour les Bleus
L’équipe de France de taekwondo est rentrée de l’Open d’Allemagne, organisé à Hambourg les 3 et 4 mars 2012, avec quatre médailles. Les féminines, emmenées par la double championne du monde Gwladys Epangue, montent par deux fois sur la troisième marche du podium grâce à Aline Dossou (-62kg), et Gwladys (+73kg), qui effectuait sa première compétition de l’année. Chez les hommes, Torann Mazeroi (-74kg) remporte la médaille d’argent et Amine Manai (-68kg), le bronze.

Taekwondo – US Open : Trois médailles d’or pour la France
Sept Français se déplaçaient à Las Vegas, aux Etats-Unis, pour l’US Open, qui se déroulait du 21 au 24 février 2012. Comme à leur habitude, les Tricolores ont raflé de nombreuses médailles : l’or pour Floriane Liborio (-53kg), Marlène Harnois (-57kg), et Pascal Gentil (+80kg), et le bronze pour M’Bar N’Diaye (-87kg) et Anne-Caroline Graffe (-73kg).


Crédit Photo : FFTDA

Taekwondo – TEQO : Harnois décroche un quota pour la France
Ils étaient trois envoyés à Kazan, en Russie, à la conquête du fameux graal olympique. Marlène Harnois (-57kg), Mamedy Doucara (-80kg) et Pascal Gentil (+80kg) disputaient leur dernière chance pour qualifier leur catégorie aux Jeux Olympiques de Londres lors du TEQO. Si Marlène Harnois a parfaitement rempli sa mission en finissant troisième, obtenant ainsi le quota en -57kg féminin, ce ne fut malheureusement pas le cas chez les garçons. Eliminé en quart de finale au point en or, Pascal Gentil peut avoir des regrets. Il n’aura finalement pas réussi son pari de revenir après deux ans d’absence… Déception également pour Mamedy Doucara, champion du monde en 2001, qui ne participera donc sans doute jamais aux JO. Seules deux taekwondoistes françaises traverseront la Manche, en +67kg et en -57kg.

Taekwondo : Marlène Harnois (-57kg), Pascal Gentil (+80kg) et Mamedy Doucara (-80kg) ont été retenus par le comité de sélection de la fédération française pour participer au tournoi européeen de qualification olympique à Kazan. Ils tenteront de qualifier leur catégorie pour les Jeux de Londres et de compléter le seul quota obtenu à ce jour par Gwladys Epangue.


Mamedy Doucara

TIP : Moisson de médailles pour la France
L’élite mondiale du taekwondo s’était donné rendez-vous les 10 et 11 décembre 2011 au stade Pierre de Coubertin pour le 7ème Tournoi international de Paris. Les Tricolores ont tenu leur rang puisque 10 médailles ont été glanées. L’or pour Yasmina Aziez (-49kg), Marlène Harnois (-57kg), Haby Niaré (-67kg), Mamedy Doucara (-80kg) et Pascal Gentil (+80kg). Ce dernier prend le meilleur sur son adversaire direct à la course olympique, Mickael Borot. Le double médaillé de bronze aux Jeux (2000 et 2004) s’impose 8 à 3 en finale. Quatre médailles de bronze ont également été décrochées grâce à Maëva Coutant (-49kg), Floriane Liborio (-57kg), Adam Manai (-68kg), et Ynoussa Sawadogo (-80kg).


Gwladys Epangue

Test event : Trois médailles pour la France
Six français se sont déplacés à Londres pour le traditionnel test event, répétition des Jeux Olympiques, les 3 et 4 décembre 2011. 60 athlètes de 18 pays étaient réunis dans la salle Excel afin de tester les installations olympiques. Emmenés par leur chef de file Gwladys Epangue, n°1 au classement mondial cette année en + 67 kg, les Tricolores décrochent trois médailles. La Parisienne, invaincue cette saison, s’adjuge à nouveau l’or en dominant la Russe Anastasia Baryshnikova. Yasmina Aziez échoue en finale des -49kg face à Shu-Chun Yang (TPE), et Amine Manaï (-68kg) termine avec le bronze.

Open de Croatie : Gentil récidive dans les Balkans
Pascal Gentil, qui court après une troisième sélection olympique, confirme son retour au plus haut niveau international. Après la médaille d’argent de l’Open de Serbie (23 octobre 2011), le poids lourd français se hisse de nouveau en finale lors de l’Open de Croatie (5-6 novembre 2011), battu par le même adversaire, le Slovène Ivan Trajkovic (4-5). Du côté des féminines, Maeva Mellier s’impose en +73kg. Championne du monde de cette catégorie en 2011, Caroline Graffe a fait le pari de descendre en -67kg pour espérer disputer les qualifications olympiques. Elle y fait belle impression et décroche la médaille de bronze en Croatie.

Gentil retrouve les podiums : Pascal Gentil, double médaillé de bronze olympique (2000-2004) en +87kg, s’incline en finale de l’Open de Serbie (22-23 octobre 2011). Le poids lourd français obtient sa première médaille internationale depuis son retour à la compétition en septembre de cette année.


Haby Niaré, dans les pas de Gwladys Epangue

British Open : Pluie de médailles sur Manchester
Les sorties des membres de l’équipe de France ne passent pas inaperçues. Ce fut une nouvelle fois le cas lors du British Open, samedi 1 et dimanche 2 octobre 2011, avec onze médailles glanées. La Marseillaise a retenti quatre fois dans le dôme mancunien grâce à Maëva Coutant (-49kg), Haby Niaré (-67kg), Sondess Ben Tahar (-46kg), et Torann Maizeroi (-74kg). Marlène Harnois (-57kg) continue sur sa lancée en décrochant la médaille d’argent, tout comme Alison Pinteno (-48kg) et la championne du monde 2011 des +73kg, Anne-Caroline Graffe, qui s’est essayée dans la catégorie inférieure (-67kg). Les autres belles satisfactions du week-end sont à mettre au profit d’Alyne Dossou (-62kg), de Maéva Mellier (+73kg), d’Arnaud Sangue (-58kg), et d’Amine Manai (-68kg) qui remportent le bronze.


Marlène Harnois connait une belle saison 2011

Open d’Israël : Razzia française
L’équipe de France a brillé lors de l’Open d’Israël (Rishon Lezion), qui se déroulait le 17 et 18 septembre 2011. Elle ramène dans ses valises pas moins de neuf médailles, dont quatre en or pour Torann Maizeroi (-74kg), Aline Dossou (-73kg), Maeva Mellier (+73kg), et Marlène Harnois (-57kg), qui enchaine une troisième victoire d’affilée après les Universiades et l’Open de Russie, trois en argent avec Adam et Amine Manai (-58kg et -63kg), et Floriane Liborio (-57kg). Vincianne Douet (-57kg) et Ynoussa Sawadogo (-74kg) décrochent une médaille de bronze.


Yasmina Aziez, photo FFTDA

Open de Russie : un gentil retour, des filles en or
Pascal Gentil, double médaillé de bronze olympique (2000-2004), a effectué son retour à la compétition après deux ans d’arrêt lors de l’Open de Russie, à Tcheliabinsk, le 7 septembre 2011 . Une rentrée en douceur puisque le Français s’incline dès son quart de final face au Russe Roman Kuznetsov. Cet Open a néanmoins souri aux féminines, puisque Marlène Harnois (-57kg) et Yasmina Aziez (-49kg) remportent la médaille d’or de leur catégorie.

Un quota à Bakou !
Du 30 juin au 3 juillet 2011 s'est tenu le Tournoi Mondial de qualification olympique du taekwondo (TQO) pour les JO de Londres 2012 à Bakou (Azerbaïdjan). Au total, 109 pays avaient inscrit 345 athlètes : 194 hommes et 151 femmes. Les trois premiers athlètes de chaque catégorie qualifiaient leurs pays pour la catégorie respective (pas de qualification nominative) pour les JO de Londres. 24 quotas ont ainsi été attribués au cours de ce tournoi.

Marlène Harnois (-57kg), Gwladys Epangue (+67kg), Mamedy Doucara (-80kg) et Mickaël Borot (+80kg) étaient engagés pour la France. Seule Gwladys Epangue, victorieuse du tournoi dans sa catégorie revient avec le précieux sésame. La France est donc déjà assurée d'être représentée dans le tournoi olympique, a minima par une athlète. Les trois autres tricolores ont été battus d'un point à chaque fois, au stade des seizièmes pour Mamedy, des huitièmes pour Marlène et des quarts pour Mickaël. Des tickets pour Londres pour leur catégorie seront de nouveaux délivrés lors de tournois continentaux. A noter que, pour cette compétition, le plastron électronique, mis en place depuis 2008, a été retiré en raison d'un conflit juridique entre le fournisseur coréen et la Fédération internationale de taekwondo.


Marlène Harnois

TQO, objectif Londres
Du 30 juin au 3 juillet 2011 se tiendra le Tournoi Mondial de qualification olympique du taekwondo (TQO) pour les JO de Londres 2012 à Baku (Azerbaïdjan).
Au total, 109 pays ont inscrit 345 athlètes : 194 hommes et 151 femmes. Les trois premiers athlètes de chaque catégorie qualifieront leurs pays pour la catégorie respective (pas de qualification nominative) pour les JO de Londres.
24 quotas seront ainsi attribués au cours de ce tournoi. En cas de non qualification d’une ou des catégories lors du Tournoi Mondial, les pays auront la possibilité d'aller chercher de nouveaux quotas lors des tournois continentaux. Marlène Harnois (-57kg), Gwladys Epangue (+67kg), Mamedy Doucara (-80kg) et Mickaël Borot (+80kg) tenteront de décrocher le précieux sésame pour leur catégorie respective.
Gwladys Epangue :« L'Azerbaïdjan pour moi c’est les qualifications, c’est l’objectif de l’année. Mon objectif ultime et principal de cette saison de cette saison est d’aller chercher un quota pour la France et de faire en sorte que la catégorie poids lourd féminine soit présente aux Jeux Olympiques en 2012. Mais il s'agit de le faire le plus tôt possible de manière à être dans la sérénité par rapport à tout ce qu’il va arriver derrière. Je me sens bien, je suis sur une bonne lancée, j’ai bien travaillé depuis le début de l’année. C’est vrai que je pars là-bas en étant dans les favorites, mais favorite ou pas, le tout est de ramener la qualification. Il n’y aucune combattante qui me fait peur, il faut juste que moi je sois à 100% de mes capacités, de mes moyens physiques et mentaux et après tout ira bien. » Marlène Harnois : « Je me sens bien, je suis dans un bon état d’esprit. Je suis sereine et confiante. Par contre, j’ai encore 2 kilos et demi à perdre dans la semaine… c’est chaud. Il faut que je sèche complètement. Je passe mon temps à courir... et à dormir pour oublier que j’ai faim : je rêve que je mange des gâteaux au chocolat et ça passe !


Gwladys Epangue

A noter que, pour cette compétition, le plastron électronique, mis en place depuis 2008, a été retiré en raison d'un conflit juridique entre le fournisseur coréen et la Fédération internationale de taekwondo.Le jugement humain des arbitres sera donc décideur lors des combats de ce TQO. Sur ces plastrons, l'avis des Français est assez divergent par ailleurs. Ainsi, Gwladys, la veille de son départ, et donc avant d'apprendre que les plastrons électroniques ne seraient pas utilisés à Bakou, ne semblait pas perturbée outre mesure : « Les plastrons électroniques, c’est une nouvelle manière de combattre il faut s’adapter de toute façon… Cela ne me pose pas de problème personnellement, le tout c’est de savoir les utiliser, savoir les manipuler, comment faire tourner la technologie à notre avantage. Et à partir de là il n’y a pas de problème, il y a juste à s’adapter
Au contraire, lors du J-500 avant Londres, Mamedy Doucara déclarait-il : « Nous portons désormais des plastrons électroniques. En conséquence, il n’y a plus vraiment de hiérarchie, et l’on se retrouve sur des compétitions où des combattants qui n’étaient pas forcément bien classés, arrivent à se placer grâce à ce système. C’est celui qui s’adaptera le plus facilement, le plus rapidement, qui arrivera à tirer son épingle du jeu… et il y a ceux qui ne passeront jamais le cap du plastron électronique. Pour ma part, selon les compétitions, des fois ça passe et des fois non. Ce qu’il y a de plus difficile, c’est de sortir d’une compétition en se disant que l’on n’a pas trouvé la solution ».

La France, 3ème nation en Azerbaïdjan
Du 28 au 29 mai 2011, s’est déroulé l’Open d’Azerbaïdjan. La France se classe 3ème nation (2ème chez les femmes, 3ème chez les hommes), avec 8 podiums dont 3 médailles d’or.
En -53kg, Floriane Liborio et Maeva Coutant se sont affrontées en finale pour la troisième fois en 4 mois. Celle-ci fut une revanche pour Floriane qui s’était inclinée lors des trois précédentes finales (championnats de France, US Open, Open d’Allemagne). Maeva Mellier (+73kg) et Aline Dossou (-62kg), décrochent elles aussi la médaille d’or. Du côté des hommes, Mickaël Borot (+87kg), Christophe Hug, Amine Manaï (-68kg) et Jean-François Sarr (-68kg), montent quant à eux sur la 3ème marche du podium.
A noter que, lors de cet Open, Mickaël Borot a été élu meilleur combattant de la compétition. Prochaine étape les 4 et 5 juin à Innsbruck pour l’Open d’Autriche.

Journée historique pour le taekwondo français à Gyeongju
Deux médailles d'or pour les Bleues. Deux titres de championnes du monde remportés face à des adversaires coréennes qui évoluaient à domicile! La journée du 6 mai est historique pour le taekwondo français. Gwladys Epangue remporte tout d'abord sa 2e médaille d'or consécutive (après celle de 2009 à Copenhague), mais dans une nouvelle catégorie. Sacrée en -67kg il y a deux ans, la médaillée de bronze des Jeux Olympiques de Pékin 2008 s'impose cette fois en -73kg. En finale, elle est déclarée gagnante face à Oh Hye Ri, sur décision des arbitres après prolongation du combat, le score étant resté à 2-2 à l'issue du temps réglementaire. Depuis 2005, c'est la 4e fois d'affilée que la championne francilienne monte sur le podium mondial : deux médailles d'argent puis deux en or! Dans la foulée de la victoire de Gwladys Epangue, Anne-Caroline Graffe qui évolue en poids lourds, se présente sur le tapis en finale contre An sae Bom. Dans le dernier round, elle décroche un coup de poing décisif qui lui donne la victoire 1-0! Pour sa part, Mickael Borot est éliminé au premier tour.

La France repart du pays du taekwondo avec trois médailles : les deux titres obtenus vendredi, et la médaille de bronze de Marlène Harnois en -57kg après un très joli parcours mercredi 4 mai. La formation bleue termine au 3e rang du classement des nations, un résultat exceptionnel...


Augustin Bata (plastron rouge)

8 médailles pour les Bleus à l’Open d’Espagne
L’équipe de France de taekwondo alignée à Alicante (sud-est de l’Espagne) a remporté une médaille d’or (Floriane Liborio en -53kg femmes), deux en argent (Flavien Furet en -54kg hommes et Vinciane Douet en -57kg femmes), et cinq en bronze (Sondess Ben Tahar en -46kg femmes, et chez les hommes, Moussa Cissé en -58kg, Amine Manai en -63kg, Houssaini Ismail en -68kg et Augustin Bata en -87kg).

Au lendemain de cette compétition, la Fédération Française de taekwondo a annoncé sa sélection pour les championnats du monde en Corée du sud, à Gyeongju du 1er au 7 mai : Flavien Furet (-54kg), Moussa Cissé (-58kg), Stevens Barclais (-63kg), Christopher Dubois (-68kg), Torann Maizeroi (-74kg), Mamédy Doucara (-80kg), Augustin Bata (-87kg) et Mickaël Borot (+87kg) pour les hommes, Alison Pinteno (-46kg), Yasmina Aziez (-49kg), Maéva Coutant (-53kg), Marlène Harnois (-57kg), Haby Niaré (-62kg), Stéphanie Ollive (-67kg), Gwladys Epangue (-73kg) et Anne Caroline Graffe (+73kg) pour les femmes.


Gwladys Epangue

Belle moisson française à l’Open d’Allemagne
L’équipe de France féminine a remporté trois victoires à Hambourg, à l’occasion de l’open d’Allemagne de Taekwondo disputé les 12 et 13 mars. La jeune Haby Niaré, championne d’Europe 2010, s’est imposée en -62kg, Gwladys Epangue a poursuivi sa domination internationale sans partage sur la catégorie des -73kg, et Maeva Coutant a dominé sa compatriote Floriane Liborio en finale des -53kg. A ces quatre podiums s’ajoutent les deux médailles de bronze obtenues chez les hommes par Stevens Barclais et Adam Manai en -63kg.


Anne-Caroline Graffe

Aziez et Graffe règnent en Iran
A Urumieh pour l’Open d’Iran de Taekwondo, l’équipe de France féminine a compatbilisé deux belles victoires : Yasmina Aziez en -49kg et Anne-Caroline Graffe en -73kg. Foriane Liborio a pour sa part remporté la médaille d’argent en -53kg et Alison Pinteno, est montée sur la 3e marche du podium des -46kg. La jeune championne d’Europe Haby Niaré a été disqualifiée en finale des -67kg pour avoir involontairement mis son adversaire KO, alors qu’elle menait très largement le combat. Quant à la championne du monde Gwladys Epangue, elle n’a pas combattu à Urumieh en raison d’une légère entorse au poignet.


Glwadys Epangue

Les Bleus brillent à Austin, Texas
L’équipe de France de Taekwondo revient du Convention Center d’Austin, Texas, où s’est déroulé l’US Open les 19 et 20 février, avec 7 médailles dont trois en or. Dans cette compétition réunissant les meilleurs combattants mondiaux, Steven Barclais (-63kg hommes), Maeva Coutant (-49kg dames) et la championne du monde Gwladys Epangue (+73 kg dames) se sont imposés. Anne-Caroline Graffe (dominée en finale de +73kg par Gwladys Epangue), Floriane Liborio (elle aussi battue en finale par sa compatriote Maeva Coutant en -49kg) et Cissé Moussa (-58kg hommes) ont pris l’argent, alors que Torann Maizeroi (-74 kg hommes) a touché du bronze.


Marlène Harnois (photo : auctaekwondo.com)

Harnois, Liborio et Niaré valident leurs choix...
Marlène Harnois, en s’imposant dans la catégorie des -57kg, Floriane Liborio, en prenant la médaille d’argent des -49kg et Haby Niaré, en finissant 3e des -67kg lors du Tournoi International de Paris à la Halle Carpentier les 27 et 28 novembre, ont toutes réussi leur examen dans leurs nouvelles catégories de poids, choisies car elles sont toutes trois olympiques, et que c’est donc par là qu’il leur faudra aller chercher leur qualification pour les Jeux de Londres 2012. Harnois a été championne d’Europe 2008 en -62kg et s’est essayée l’an dernier aux -67kg. Liborio a remporté l’or continental en mai dernier chez les -53kg. Enfin, Niaré est devenue la plus jeune championne d’Europe de l’histoire à 16 ans dans ce même Euro 2010 de Saint-Petersburg le 14 mai… en -62kg. Elle a ensuite été blessée au ménisque et n’a pu participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Singapour en août. Pour son retour, la voilà sur le podium et comme ses deux coéquipières, confortée dans son choix de catégorie. Du côté des hommes, seul Amine Manai, champion d’Europe des -21 ans en septembre dernier, est allé jusqu’en finale pour décrocher la 2e place en -68kg.


Gwladys Epangue

Les Françaises s'arrêtent en quarts
L’équipe de France de Taekwondo a été dominée par la Chine, le 20 juillet, en quarts de finale de la Coupe du monde féminine par équipe, qui se dispute à Urumqi (ouest de la Chine). Gwladys Epangue, Haby Niaré, Yasmina Aziez et Stéphanie Ollive ont tout d’abord battu le Sénégal 4 victoires à 0, ont ensuite été dominées par la Turquie 1-3 puis ont balayé la Jordanie, lundi 19 juillet, sur un nouveau score de 4-0. Le lendemain, la benjamine de l'équipe, Haby Niaré 17 ans, s'est blessée lors de son premier combat, puis Epangue et Aziez ont perdu leurs matches respectifs, pour un score final de 3-0 en faveur de la Chine...

Revivez les Jeux Olympiques d'été de la XXIXème Olympiade
Pékin 2008

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page