Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Lutte - Archives 2008-2012

 

JO - Pas de miracle pour Païs
Pas épargné par les blessures depuis un an, Didier Pais était tout de même parvenu à sa qualifier pour les JO. Pour lui, le rêve de faire les Jeux était plus fort que la douleur. Samedi 11 août 2012, il aura fait preuve de beaucoup de courage et de détermination dans son huitième de finale des 60 kilos contre l'Egyptien Hassan Ibrahim Madany Ibrahim. Malheureusement, trop limité dans sa lutte et à court de compétition, le Français n'aura pas réussi à sa qualifier, défait 7 points à 6. Il aura finalement vécu l'aventure olympique, lui qui, il y a une semaine, avait cru devoir déclarer forfait tant son genou le faisait souffrir.

JO - Vescan, trop juste !
Pour ses premiers Jeux Olympiques, Cynthia Vescan a été battu dès son entrée en lice face à la Moldave Svetlana Saenko 3 manches à 1. Trop juste physiquement et tactiquement, la jeune Française de 20 ans n'était portant pas si loin du niveau de son adversaire. La Moldave s'incline au tour suivant enlevant tout rêve de repêchage à la Française. Seule représentante qualifiée pour Londres, Cynthia quitte Londres par la petite porte mais elle aura acquis de l'expérience. Une expérience qui pourrait payer dans quatre ans à Rio...

JO - Guénot taillé pour les Jeux !
Le champion olympique des –66kg, Steeve Guénot en 2008 défendait son titre aujourd'hui, mardi 7 août 2012. Après quatre années de hauts et de bas, il s'était lancé le défi d'un nouveau podium. Objectif atteint, il termine médaillé de bronze ! Avec cette étiquette de champion olympique qui lui collait à la combinaison, Steeve a souvent plié devant la concurrence. L'après Pékin et les sollicitations ont également ébranlé quelques certitudes. Sponsors, contrats, et son passage de la RATP à la Police nationale ont peut-être dispersé ses forces. Il a su les rassembler à temps pour venir à Londres. Au final, son pari est réussi. Il obtient une magnifique médaille de bronze. Splendide récompense pour tous les efforts fournis.

JO - Cruelle défaite !
Sans doute son 1/4 de finale perdu à la limite du temps réglementaire (2-0) face à l’Égyptien Mohamed Gaber Ebrahim lui est resté dans un coin de la tête lors de sa place de troisième. Sans nul doute ces Jeux Olympiques de Londres seront difficiles à digérer. En effet, Mélonin Noumonvi (84kg) a perdu son pari, celui de remporter une médaille olympique pour ses troisièmes Jeux Olympiques. Après Athènes, où il avait finit 7e, le voilà une nouvelle fois au pied du podium comme il y a quatre ans à Pékin. Le Bagnoletais a perdu face au Polonais Janikowski, vice-champion du monde et d'Europe, en deux manches, en place de trois. Le réveil de Mélonin Noumonvi risque d'être douloureux... face à la dure loi du sport. Le deuxième Français engagé dans la compétition, lundi 6 août 2012, n'a pas réussi, quant à lui, à passer les quarts de finale. Tarik Belmadani (60kg) avait pourtant bien débuté sa journée en dominant assez facilement le Finlandais Jarkko Ala-Huikku, champion d'Europe 2008, en deux manches (2-0,2-0). Malheureusement, il s'est incliné au tour suivant face au Japonais Ryutaro Matsumoto. Très offensif, le vice-champion du monde nippon a contrôlé la fougue du Bagnoletais remportant son match en deux manches (0-1, 0-1). Pour prétendre au repêchage, Tarik devait attendre la qualification pour la finale du Japonais. Il n'en fut rien. S'en est fini pour le Français qui quitte les Jeux Olympiques sans médaille...

JO - Ultime combat...
Christophe Guénot était le premier de nos lutteurs tricolores à entrer dans le tournoi olympique (catégorie des 74kg), dimanche 5 août 2012. Après un premier combat concluant en huitième de finale, face au Tunisien Zied Ayt Okrame, remporté en deux manches (3-0, 2-0), le Français est tombé, en quart de finale, sur un adversaire de taille en la personne du Russe Roman Vlasov. L’aîné des Guénot, avec toute sa volonté, a réussi à faire douter le champion du monde et d'Europe en titre, l'emmenant même en manche décisive. Malheureusement Christophe est éliminé pour petit point seulement. Le médaillé de bronze de Pékin se voit octroyer une ultime chance de breloque, via les repêchages, mais butte sur le Danois Mark Overgaard Madsen. A 33 ans, c’est sans regret qu’il raccroche avec cette belle 7ème place olympique et l'envie de passer de l'autre côté et de transmettre son savoir.

TQO : Et deux de plus…
Après la qualification de Steeve Guénot la semaine dernière, 2 nouveaux lutteurs ont décroché leur billet pour les Jeux Olympiques, samedi 28 avril 2012, lors du deuxième TQO mondial organisé à Taiyuan, en Chine. Tarik Belmadani (60kg) et Mélonin Noumonvi (84kg), respectivement 2e et 3e de l’épreuve en lutte gréco-romaine, traverseront ainsi la Manche. Pour les recalés du week-end, dont notamment le médaillé de bronze de Pékin, Christophe Guénot (74kg), les choses se compliquent. Il ne reste désormais plus qu’une seule chance de sélection. Ce sera à Helsinki, en Finlande du 3 au 6 mai 2012.

TQO : Guénot parti pour défendre son titre olympique

Victorieux à Sofia (Bulgarie) du 1er des 3 tournois de qualification olympique, Steeve Guénot, peut pousser un grand ouf de soulagement samedi 21 avril... Il prend le chemin de Londres pour défendre sa médaille d'or remportée en 2008 à Pékin (-66kg). Si ce résultat est une vraie satisfaction, les autres lutteurs français engagés n'ont pas eu la même réussite. Toutes et tous auront à nouveau l'opportunité de décrocher leur billet pour les Jeux lors des 2 derniers tournois qualificatifs, à Taiyuan (Chine) du 25 au 29 avril, ou à Helsinki (Finlande) du 2 au 6 mai.

CE - Triste bilan : Les Tricolores ont vécu un championnat d’Europe peu concluant, du 6 au 11 mars 2012 à Belgrade en Serbie, avec comme meilleur résultat la 5ème place de Christophe Guénot en 74kg.

Lutte : C’était au tour de la lutte d’effectuer son Test Event, à Londres, les 10 et 11 décembre 2011. Tarik Belmadani (60kg) s’incline en finale face au Russe Arslan Abdullin, alors qu’Artak Margaryan (66kg) termine troisième.


Photo : FF Lutte

CM : Rase campagne
Les Mondiaux d’Istanbul (12 au 18 septembre 2011) n’auront pas souri aux Français qui reviennent bredouilles... une première depuis 2006. Des quatorze sélectionnés (lutte gréco-romaine, lutte libre, lutte féminine), seul Didier Païs (-60kg en lutte libre) tire son épingle du jeu. Il échoue au pied du podium (5ème), mais décroche surtout le sésame olympique de sa catégorie pour les Jeux Olympiques de Londres 2012. Ses co-équipiers devront passer par la case rattrapage pour espérer qualifier leur catégorie. Trois tournois de qualifications sont au programme : la Bulgarie (Sofia, 18-22 avril), la Chine (Taiyuan, 25-29 avril), la Finlande (Helsinki, 2-6 mai).

Article lié : Un seul quota aux championnats du monde !

2 sur 2 à Marioupol
Après deux semaines de stage avec l’équipe de France, les deux lutteurs tricolores engagés dans le tournoi de Marioupol (UKR) se sont imposés. En -76kg, Steeve Guénot, champion olympique en titre s’impose sans disputer sa finale prévue face au local de l’épreuve, l’Ukrainien Vladimir Chatskikh champion du monde 2006, blessé au cours de sa demi-finale. De son côté, Tarik Belmadani s’impose également dans la catégorie des -60kg.


Anna Gomis

Reçus 4 sur 6 à Dormagen
L’équipe de France de lutte réalise une belle performance au Grand prix d’Allemagne de Dormagen en qualifiant quatre lutteuses en finale, sur les six engagées au début.
Si Aurélie Basset (-48kg), Anna Gomis (-55kg) et Marianna Kolic (-67kg) se sont inclinées lors de ces finales, la championne du monde 2007 des -63kg, Audrey Prieto s’est quant à elle imposée.

Pais en argent à Sassari
Le vice-champion d’Europe 2005, Didier Pais termine 2ème du tournoi international de lutte libre de Sassari (ITA), samedi 28 mai 2011, s’inclinant en finale de la catégorie des 55kg face au Roumain George Bucur. Dans la catégorie des 74kg, le Français Lucas Lampis termine 3ème, tout comme Saïd-Ahmed Itaev en 84kg.

Christophe Guénot seul médaillé européen
L’équipe de France de lutte, qui n’avait pas fait des championnats d’Europe 2011 à Dortmund (29 mars au 3 avril) un objectif prioritaire, ne rentre finalement pas bredouille. Le dernier jour, l’ainé des frères Guénot, Christophe, 32 ans, a enlevé la médaille de bronze dans sa catégorie des 74kg en gréco-romaine. C’est sa 7e médaille internationale, sa 2e dans un Euro (bronze en 2008), et son premier podium depuis celui des Jeux de Pékin (bronze également) le 13 août 2008. A Dortmund, Christophe Guénot a battu le Géorgien Manuchar Kvrikelia au premier tour (2 manches à 1), a ensuite perdu face à l’Azéri Rafij Huseynov (2 manches à rien) puis a tracé sa route en repêchages, jusqu’à la « petite finale » où il a été déclaré vainqueur sur forfait (blessure) du Turc Selcuk Cebi.
En dehors de ce podium, les meilleurs résultats dans cet Euro 2011 ont été obtenus en lutte féminine par les sœurs Adeline et Cynthia Vescan, qui se sont classées 5e, respectivement en 59 kg et 72 kg.
Pour la lutte française, l’année 2011 est dominée par le parcours qualificatif pour les Jeux Olympiques de Londres, dont une importante partie aura lieu lors des championnats du monde en Turquie à Istanbul du 12 au 18 septembre 2011 où les six premiers de chaque style gagneront leur sésame.


Audrey Prieto

Place aux championnats d’Europe 2011
Sur la route de la qualification aux Jeux Olympiques 2012 (dont une importante partie se jouera lors des championnats du monde en Turquie à Istanbul du 12 au 18 septembre 2011 où les six premiers de chaque style gagneront leur sésame pour Londres), l’équipe de France va disputer une répétition grandeur nature à Dortmund (Allemagne) à l’occasion de l’Euro 2011, qui commence le 29 mars et s’achèvera le 3 avril. Ils seront 15 en tout (5 en gréco-romaine, 4 en libre et 6 en lutte féminine) à défendre leurs chances face au gratin de la lutte continentale : Didier Pais (60kg), Luca Lampis (74kg) et Said Itaev (84kg) en « libre », Mélanie Lesaffre (48kg), Vanessa Boubryemm (51kg), Anna Gomis (55kg), Adeline Vescan (59kg), Audrey Prieto (63kg) et Cynthia Vescan (67kg) en lutte féminine, Allan Thiam Lemaitre (55kg), Sébastien Hidalgo (60kg), Steeve Guénot (66kg), Christiophe Guénot (74kg) et Yannick Szczepaniak (120kg) en gréco-romaine. A noter l’absence du vice-champion du monde 2009 en 84kg Mélonin Noumonvi, actuellement blessé à l'épaule droite. Comme le dit le DTN Dominique Laterrade, « Nous visons au moins deux médailles à Dortmund. Ce n’est pas un objectif majeur, mais nous ne voulons pas y faire choux blanc. Le bilan de la lutte française se fera en fin de saison avec la réponse à une seule question : combien de qualifiés pour les Jeux Olympiques ? »


Vanessa Boubryemm

Boubryemm et Gerlac médaillées à Tourcoing
Le premier grand rendez-vous international de lutte féminine s’est déroulé au complexe sportif Léo Lagrange de Tourcoing le 26 février, avec un très beau plateau international. Dans ce contexte, Vanessa Boubryemm en 51kg et Aurélie Gerlac en 59kg ont signé de beaux résultats en prenant toutes deux la 3e place de leurs catégories. La France se classe 7e du classement des nations dominé par la Chine avec cinq victoires.


Mélonin Noumonvi

Belmadani, Noumonvi et Szepaniak brillent à Créteil
L’équipe de France de lutte Gréco-Romaine remporte trois belles victoires dans le tournoi international « Cristolutte » disputé à Créteil le 30 janvier : en finale des 60kg, Tarik Belmadani a battu le l’Ukrainien Lenur Temirov 3-1. En 84kg, Mélonin Noumonvi a réalisé un parcours sans faute jusqu’à la finale gagnée 3-0 face au Grec Theodoros Tounoussidis. Enfin, en 120 kg, Yannick Szcepaniak a remporté la médaille d’or grâce à sa victoire 3-0 sur l’Ukrainien Igor Didyk. Avec la 3e place d’Artak Margarian en 66kg, et les 5 rangs finaux de Christophe Guénot (74kg), Allan Thiam Lemaire (55 kg) et Cyril Vescan (84kg), la France termine la compétition au 2e rang des nations avec 50 points, derrière l’Ukraine (56 points).

De la lutte sur tous les fronts
L'équipe de France de lutte gréco-romaine (Sébastien Hidalgo, Artak Margaryan, Steeve Guénot, Christophe Guénot, Mélonin Noumonvi, Yannick Szczepaniak) a disputé le 26 novembre le « Mémorial Karavaev » à Minsk en Biélorussie. Les Bleus se sont classés 6e sur 10 équipes, avec des victoires sur la Lituanie (4-3) et le Kazakhstan (5-2) et des défaites face à la Biélorussie (0-7) et la Pologne (1-6). A Nice, les tricolores présentaient une équipe complète pour disputer le Challenge Henri Deglane dans la salle Leyrit les 27 et 28 novembre. En lutte féminine, grâce aux victoires d'Adeline (55kg) et Cynthia (72kg) Vescan, et la 2e place d'Aurélie Basset (48 kg), la France a terminé à la 1ère place. En lutte libre, avec Luca Lampis (argent en 74kg), Said Itaev (bronze en 84kg) et Didier Pais (bronze en 66kg), elle se classe 3e. En gréco-romaine, avec deux bronze (Cyril Vescan en 84 kg et Nicolas Sauvaire en 120 kg), elle temine au 6e rang. Par ailleurs, le cirque d'hiver de Paris accueille le 7 décembre à partir de 20h une très belle affiche : un test-match France-Turquie.

Anna Gomis seule médaillée des Mondiaux à Moscou
Eternelle Anna Gomis! A 36 ans, la lutteuse de Tourcoing, quadruple championne du monde (1993, 1996, 1997, 1999) et d'Europe (1996, 1997, 1998, 1999), médaillée de bronze lors de la première apparition de sa discipline aux Jeux Olympiques, à Athènes en 2004, ajoute le 9 septembre à Moscou une nouvelle ligne à son palmarès. Elle remporte la seule médaille pour l'équipe de France dans ces Mondiaux 2010 en montant sur la 3e marche du podium des 55kg, après avoir atteint les demi-finales (battue en deux manches par l'Azérie Yuliya Ratkevich) puis gagné le match pour le bronze contre la Kazakhe Aiym Abdilina (en deux manches).
La compétition a été difficile pour la lutte tricolore, puisque en dehors d’Anna Gomis, les principales têtes d’affiche (Steeve et Christophe Guénot, Mélonin Moumonvi en Gréco-Romaine; Vanessa Boubryemm, Meryem Fatah et Audrey Prieto en lutte féminine) ont connu l’échec dans leurs catégories respectives durant ces championnats du monde.

Championnats du monde à Moscou
Eternelle Anna Gomis! A 36 ans, la lutteuse de Tourcoing, quadruple championne du monde (1993, 1996, 1997, 1999) et d'Europe (1996, 1997, 1998, 1999), médaillée de bronze lors de la première apparition de sa discipline aux Jeux Olympiques, à Athènes en 2004, ajoute le 9 septembre à Moscou une nouvelle ligne à son palmarès. Elle remporte la première médaille pour l'équipe de France dans ces Mondiaux 2010 en montant sur la 3e marche du podium des 55kg, après avoir atteint les demi-finales (battue en deux manches par l'Azérie Yuliya Ratkevich) puis gagné le march pour le bronze contre la Kazakhe Aiym Abdilina (en deux manches). Ses compatriotes Meryem Fatah (59kg) et Audrey Prieto (63kg) ont pour leur part quitté la compétition dès leur entrée en lice.
Après la Gréco-Romaine, où les Français (Steeve et Christophe Guénot, Tarik Belmadi, Mélonin Moumonvi, Yannick Szczepaniak) n'ont pas été en réussite, place à la lutte libre et à la suite du programme féminin : Lokman Kaplanbaba (55kg en lutte libre) Shéhérazade Bentorki (72kg en lutte fémine) sont sur les tapis vendredi 10 septembre.

Revivez les Jeux Olympiques d'été de la XXIXème Olympiade
Pékin 2008

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page