Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Basket-ball - Archives 2008-2012

 

JO - Un bonheur indéfinissable !
L’équipe de France n’a pu contrecarrer la domination absolue des États-Unis sur le basket féminin (50-86). Mais les Bleues rentrent de Londres avec une merveilleuse médaille d’argent. En 1992, quand la Dream Team américaine mettait le Monde à ses pieds, les femmes US abandonnaient le titre olympique à la Communauté des États Indépendant, derniers vestiges de l’URSS. Depuis, elles règnent sans partage sur la plus prestigieuse des compétitions internationales. 1996, 2000, 2004, 2008 et désormais 2012, la domination est totale, absolue. 40 matches, 40 victoires. Pierre Vincent les avait qualifiées "d’intouchables" avant la finale. Comme souvent, le "magicien" avait vu juste. Comme souvent dans le tournoi les Américaines vont faire la différence lors d’un troisième quart-temps étourdissant. En un peu plus de 8 minutes la France encaisse un surréaliste 1-21. La réussite est totalement absente, la défense adverse présente sur toutes les lignes de passe et lorsque la digue commence à céder, la vague US emporte tout sur son passage (de 31-41 à 32-63). De match il n’y en aura donc pas réellement eu. Mais ce n’est bien évidemment pas ce que les 12 joueuses françaises retiendront de leur aventure londonienne lorsqu’elles monteront sur le podium recevoir lors médaille d’argent.
Source : FFBB

JO - Sublime !
L'équipe de France féminine n'a pas raté son rendez-vous avec l'histoire. Elle a totalement surclassé la Russie (81-64), jeudi 9 août 2012, et s'assure ainsi d'une place sur le podium. Il ne pouvait rien leur arriver en ce soir du 9 août. Les Braqueuses pourraient même sérieusement envisager se trouver un nouveau surnom tant leur performance en demi-finale des JO a plus tenu du récital que du vol à mains armées. Depuis le début de la compétition, les Bleues répètent qu’en dépit de l’état de grâce traversé par Céline Dumerc, leur force reste qu’à tout moment un autre élément de la rotation peut surgir et changer la donne offensivement. Dumerc limitée par les fautes lors du premier acte (5 minutes), c’est Edwige Lawson qui a tout d’abord pris le relais. Revenue en sélection à l’Euro 2011 après quatre ans d’absence, la championne d’Europe 2001 a sorti le grand jeu et driver un groupe qui a frisé la perfection dans la qualité de l’exécution en attaque. Le match aurait pu être serré jusqu’au bout. Il n’en sera rien. Dans la salle Boris Diaw, Ronny Turiaf, Nicolas Batum et Yakhouba Diawara se lèvent pour partager le bonheur d’un groupe qui travaille depuis quatre ans avec cet objectif olympique en tête et qui réalise le plus fou des rêves. Samedi soir, l’équipe de France féminine montera pour la première fois de son histoire sur un podium olympique. Elle trouvera sur sa route les États-Unis, médaillés d’or en 1996, 2000, 2004 et 2008. Une montagne, un Everest. Mais puisque rien ne peut arriver à ces filles…
Source : FFBB

JO - Cruelle fin...
L'équipe de France échoue d'un souffle en quarts de finale des Jeux Olympiques face à l'Espagne (59-66). L’équipe de France, elle, tient sa bête noire avec la sélection espagnole. Quarts de finale de l’Euro 2009 (+18). Finale de l’Euro 2011 (+13). Et désormais quarts de finale des Jeux Olympiques 2012 (+7). La Roja a systématiquement brisé les rêves des Bleus. Sans état d’âme. Le constat est implacable et même si l’écart se réduit la frustration et la déception sont immenses. D’autant plus immenses que contrairement aux deux derniers affrontements entre ces ennemis jurés, les Bleus ont sorti un match tactiquement irréprochable. Dans le sillage d’un Boris Diaw immense (10 pts, 6 rbds, 5 pds en première mi-temps) la France fait plus que tenir le choc. Les Bleus vont compter jusqu’à 8 longueurs d’avance. Les deux équipes ne vont ensuite plus se quitter. La tension est palpable. Et quand le bateau tricolore tangue dangereusement, Tony Parker vient à la rescousse. C’est lui qui égalise puis frappe à trois-points dans le corner. Ce seront malheureusement ses derniers points. Offensivement, les Bleus vont tout simplement caler. Un vrai cauchemar. Des mauvais choix, quelques balles perdues et lorsque les positions se font plus propres, le ballon qui refuse obstinément de rentrer. La défense tient pourtant héroïquement le coup en laissant l’Espagne muette pendant 4 minutes. Mais le principe même du basket reste de marquer des points et le ressort va finir par casser. Les ultimes secondes tournent même au vinaigre et toute la frustration française se traduit par deux fautes anti-sportives qui alourdissent la note finale. Anecdotique. C’est une immense tristesse qui envahit les rangs de l’équipe de France, consciente d’avoir perdu "le match d’une vie".
Source : FFBB

JO - Braquage pour une demie !
L’équipe de France féminine a rejoint les demi-finales des Jeux Olympiques pour la première fois de son histoire. Les Tricolores ont bien débuté la rencontre. Dominées en taille elles ont fait parler leur vitesse, les arrières notamment ont enchaîné les pénétrations tandis que les intérieures ont souvent volé des ballons. Mais le match va radicalement changer de physionomie avec le passage en zone des Tchèques. Les Bleues ont accumulé les erreurs et ont manqué de réussite au tir. Les finalistes du Mondial 2010 ont retrouvé leur jeu et le match s’est tout à coup équilibré, sur des oublis défensifs assez inédits chez les Françaises. A la pause tout reste à faire (28-28). Au retour des vestiaires un scenario catastrophe semble se dessiner. Les Tchèques retrouvent leurs tirs extérieurs, parfois dans des positions totalement improbables et dominent dans la raquette. La France perd du terrain et il faut que Céline Dumerc multiplie les exploits pour que les Bleues effacent leur retard. Au cœur du money-time, Endéné Miyem a signé des rebonds et des points capitaux. Pour sa deuxième participation aux Jeux Olympiques, l'équipe de France féminine atteint donc les demi-finales, après avoir comblé un retard de 13 points face à la République Tchèque (71-68). Elle retrouvera la Russie en demi-finale, jeudi.
Source : FFBB

JO - Pas si évident...
Victoire dans la douleur, mais victoire tout de même. Privés de Florent Pietrus et Ronny Turiaf, les Bleus ont assuré l'essentiel en dominant une équipe du Nigéria (79-73) bien décidée à leur causer des problèmes. L'entame a été convaincante, notamment grâce à une assise défensive solide et à un manque d'adresse des Nigérians. Bien lancés, Vincent Collet décide d'ouvrir son banc, de donner du temps de jeu aux remplaçants et de faire souffler ses cadres. C'est alors que les Français ont commencé à se mettre en danger, se heurtant à une défense de zone bien en place et laissant trop de liberté aux individualités africaines. Nettement dominés dans le troisième quart (15-24), les hommes du capitaine Boris Diaw ont repris les choses en mains, grâce, entre autres, à l'impact de Nicolas Batum et de Mickaël Gelabale. Un succès pas forcément rassurant pour conclure cette phase de poule. Les choses sérieuses vont désormais débuter... Les Bleus ont un quart de finale olympique à jouer !

JO - Les Bleues convaincantes
La France conclut la phase de poule sur une cinquième victoire consécutive. Très solides défensivement, réglées au niveau de l'adresse, les filles de Pierre Vincent ont dominé de la tête et des épaules les championnes d'Europe en titre, la Russie (65-54). Une victoire écrasante à l'issue de laquelle le groupe doit ressortir avec le plein de certitudes et de confiance. Premières de la phase de poule, le chemin vers le podium semble accessible. Les Tricolores affronteront la République Tchèque mardi en quarts de finale.
Source : FFBB

JO - Les français assurent l’essentiel
La Tunisie, adversaire le plus faible de la poule, ne devait pas être sous-estimé, samedi 4 aout 2012. Les cadres de l’équipe de France se sont d’ailleurs assurés qu’aucun impair ne serait commis. Nicolas Batum, Tony Parker et Kévin Seraphin ont tenus leur poste en toute maîtrise. La Tunisie aura cependant démontré qu’elle n’était pas aux JO pour rien. Vincent Collet, à 60-43, décide de faire rentrer ses remplaçants, malheureusement la France multiplie les balles perdues et perd le rythme. Un dernier quart temps raté permet à la Tunisie de revenir au score. Les Bleus poursuivent malgré tout leur série victorieuse (73-69) mais elle aura besoin d’un banc plus productif, d’un rebond plus solide et d’une plus grande concentration pour les prochains matches.
Source : FFBB

JO - Le come-back des Braqueuses !
Le vendredi 3 août 2012, les Bleues vont livrer un premier quart-temps pour le moins approximatif. La Team GB, prête à tout, ne donne pas dans la finesse et apporte toute sa hargne et son agressivité. Les Françaises ont du mal à servir leurs intérieures et souffrent d’un manque de réussite dans les tirs de loin. Elles souffrent également des drives et des tirs à mi-distance du duo Leedham et Stafford. A 10 secondes de la fin, elles sont à portée de fusil, 64-67, mais l’invincibilité des Bleues semblent compromise. C'était sans compter sur l'inoxydable Céline Dumerc, qui déclenche un shoot à trois points salvateur, qui envoie le match en prolongation. Cinq minutes plus tard, en fin de prolongation, alors que les équipes sont à égalité, elle récidive, quasiment du même endroit, et arrache une victoire 80-77. L’équipe de France gagne une dose de confiance supplémentaire pour les quarts de finale et retrouve son surnom du Championnat d’Europe en 2009 : les Braqueuses.
Source : FFBB

JO - Objectif deuxième place
L’équipe de France se rapproche un peu plus de la deuxième place de la poule après sa victoire contre la Lituanie (82-74), jeudi 2 août 2012. Vincent Collet doit être soulagé et ravi que ses joueurs aient pris le dessus sur ses deux concurrents directs, la Lituanie et l’Argentine. Tony Parker monte en puissance au fil du tournoi et commence à reprendre en main le jeu des Tricolores. Les Lituaniens n'ont pas abdiqué facilement et ont donné du fil à retordre aux Français, qui sont progressivement montés en puissance. Si les États-Unis ne commettent pas d’impairs et que les vice-champions d’Europe font preuve de sérieux pour leur tournée africaine (Tunisie, Nigeria), la deuxième place leur tend les bras.
Source : FFBB

JO - Les Bleues "quartonnent"
Victorieuses 64-60 de l'équipe canadienne, avec une grosse performance de Gomis, les Françaises se sont positionnées pour la qualification en quart de finale. Le match, particulièrement serré, n'a véritablement basculé que dans les dernières secondes, grâce à l'adresse aux lancers-francs de Céline Dumerc. Sous les yeux de certains de leurs homologues masculins, les Bleues ont globalement toujours mené la partie, sans jamais prendre de distance. Toujours en tête du groupe 1, les Bleues ont encore deux matchs à assurer, dont un, le dernier face à de redoutables Russes.

JO - Le tango Bleu
Mardi 31 juillet 2012, deux jours après sa claque face aux Etats-Unis, l’équipe de France n’a pas tendu l’autre joue. Au terme d’un match d’une forte intensité, elle a dominé l’Argentine (71-64), un client sérieux dans sa poule, en affichant à nouveau de l’envie et de la hargne collective. Sur ce match, les 12 joueurs ont apporté leur pierre en attaque, en défense et même dans les encouragements pour les coéquipiers. Voilà une victoire qui va réveiller un groupe de retour qui sera de nouveau sur le terrain jeudi matin.

JO - L'exploit australien
Hormis contre les intouchables Américaines, les Australiennes n'avaient jamais été battues en tournoi olympique... C'est désormais de l'histoire ancienne, les Françaises s'étant fait un plaisir de rayer ce record des tablettes. Lundi 30 juillet 2012, les filles de Pierre Vincent ont dominés les débats une grande partie du match avant de se faire reprendre dans les derniers instants sur un tir du milieu du terrain. En prolongation, les Tricolores n'ont pas flanché et ont finalement réussi à créer l'exploit qui leur tendait les bras. 2 matches et 2 victoires. Jusqu'ici, tout va bien !

JO - La dream team trop forte
Ils attendaient ce moment avec impatience. La bande à Tony Parker avait rendez-vous, dimanche 29 juillet 2012, avec ce qu'il se fait de mieux sur la planète de la balle orange, les stars américaines de la NBA. Malheureusement, trop maladroits, trop peu inspirés, les Bleus ont été surclassés par Lebron James and Co (98-71) et devront impérativement réagir dès mardi contre une autre nation forte, l'Argentine.

JO - Première convaincante...
Pour leur entrée dans la compétition, nos basketteuses sont facilement venue à bout du Brésil, samedi 28 juillet 2012. Au coude à coude durant trois quarts-temps, les Bleues ont donné un coup d'accélérateur lors de la dernière reprise pour définitivement distancer les Sud-Américaines. Au final, une victoire 73 à 58 qui lance bien les filles dans leur tournoi olympique.

Basketball – JO : Un tirage pas évident
Lundi 30 mai, le sort aura réservé un drôle de tour à nos Bleus du basket... La bande à Parker devra se frotter dès le début du tournoi olympique aux favoris de la compétition, les USA et sa ribambelle d'étoiles, avant d'enchaîner par l'Argentine, autre nation forte de la balle orange. La France affrontera ensuite la Tunisie et 2 pays qualifiés via le TQO. Une phase de poule au programme chargé pour les Bleus, qui devront impérativement atteindre une des 4 premières places pour se qualifier en quart de finale, et, si possible, en évitant d'y croiser l'ogre espagnol. En regardant loin vers l'horizon, nos Français pourraient retrouver les USA pour ce qui constituerait une finale de rêve...

Basketball : Les Français brillent
Mickaël Gelabale et le Khimki Moscou ont remporté l'Eurocoupe au détriment de Valence et de ses 2 autres Bleus, Nando de Colo et Florent Pietrus. Outre-Atlantique, Tony Parker continue d'aligner des performances de choix, avec notamment une pointe à 29 pts et 13 passes la semaine passée. Boris Diaw prend ses marques dans le collectif des Spurs, en route vers le titre de Conférence, et ses lignes de stats s'en ressentent. Joachim Noah flirte à chaque match avec le double-double, tandis que Kevin Séraphin a pris une autre dimension en cette fin de saison. Espérons que tous seront au sommet de leur art cet été avec l'équipe de France.

Basketball : Tony Parker a fait sensation au All-Star Game, à Orlando, dimanche 26 février 2012, en décrochant le trophée du concours des meneurs. Après deux dernières places lors de ses précédents All-Star Games, TP a ainsi démontré tout son talent, son adresse et sa précision.

Basketball (F) : les Françaises affronteront le Canada et le Mali au 1er tour du tournoi de qualification olympique (25 juin au 1er juillet) à Ankara, en Turquie ! Elles devront obligatoirement terminer dans les 2 premières places pourse qualifier pour les 1/4 de finale de ce tournoi.


Nicolas Batum (Nancy), Tony Parker (ASVEL), Ian Mahinmi (Le Havre), Boris Diaw (Bordeaux), Kévin Séraphin (Vitoria)… les joueurs français NBA reprennent progressivement le chemin des parquets… européens du fait du lock out de la NBA. Dernière actu : Ronny Turiaf pourrait rejoindre TP à l’ASVEL.



Les Bleus vice-champions d'Europe et qualifiés pour Londres !

Euro 2011 : Les Bleus en quête



De l'argent pour les U18 féminines
Chez les jeunes, l’’équipe de France féminine des -18 ans a pris la médaille d’argent du championnat d’Europe. Après avoir passé 43 points à la Suède en demi-finale (80-37), les Bleuettes ont été battues par la Belgique 77 à 49 en finale. La Belgique, décidément le bourreau des basketteuses françaises cet été : les -16 ans, qui s’étaient inclinées en finale du FOJE de Trabzon face à ces mêmes joueuses d’Outre-Quiévrain, ont de nouveau été barrées par les Belges en quart de finale de leur Euro (70-67). Elles terminent finalement 7ème de la compétition après une victoire 47-38 face à… la Suède.

Équipe de France masculine : une préparation qui avance malgré les forfaits
En préparation pour l’Euro Basket 2011, qui se tiendra du 31 août au 18 septembre en Lituanie, l’équipe de France a démontré de belles choses. Si l’on excepte cette lourde défaite consentie à Alméria mardi 9 août face aux Espagnols (77 à 53), les Bleus ont fait cartons plein. Outre leurs deux premiers et faciles succès obtenus fin juillet aux dépens de Canadiens dépassés (106-44 et 86-69), les Français ont remporté le tournoi de Londres après avoir vaincu l’Australie (71-67), la Chine (76-59), la Grande-Bretagne (82-60), la Croatie (83-60), puis la Serbie (80-77). Si certains, tels Nicolas Batum ou Kevin Séraphin ont marqué des points pour l’avenir, d’autres, atteints physiquement ont néanmoins dû revoir leurs plans. Ainsi, après Mickaël Pietrus (genou) et Yannick Bokolo (raisons personnelles), qui avaient déjà quitté l’équipe de France, Ronny Turiaf (main) et Antoine Diot (dos), ont à leur tour déclaré forfait. Ali Traoré et Steed Tchicamboud ont finalement été (r)appelés en renfort par Vincent Collet.

Fin de parcours pour les jeunes
L'équipe de France féminine juniors (-19 ans) prend la sixième place du Mondial 2011 organisé au Chili, après une défaite 70-52 face au Canada. Deuxième nation européenne derrière l’Espagne, finaliste battue par les USA, l’équipe de France améliore d’une place son précédent classement. Au nombre des satisfactions de ce Mondial, la jeune Clarince Djaldi-Tabdi (12 points, 10 rebonds lors du dernier match) a marqué les esprits. Agée de 15 ans, Clarince va désormais rejoindre l’équipe de France cadette, médaillée d’argent au FOJE de Trabzon, pour préparer le championnat d’Europe de sa catégorie d’âge. Les U18 ont pour leur part débuté leur championnat d'Europe jeudi 4 août sur une victoire 55-32 face à la Slovaquie.
A Wroclaw (Pologne), les U18 masculins terminent quant à eux septième de l'Euro après une victoire 80-61 sur la Croatie, grâce notamment à une très belle prestation de Mouhammadou Jaiteh (18 points, 17 rebonds) qui est par ailleurs à deux doigts de réaliser un double-double sur l’ensemble de l’Euro (11,7 points, 9,8 rebonds de moyenne, meilleur Français dans ces deux catégories). Là encore, l’Espagne, vainqueur des Serbes, domine l’Europe.
Enfin, l'équipe de France cadette masculine termine 4ème du Championnat d'Europe organisé en République tchèque. Après avoir disposé de l'Ukraine (71-56) et de la Lettonie (65-53) et malgré une défaite face à la Lituanie (61-55) au premier tour, les Bleuets avaient remporté deux matchs au second tour, face à l'Italie (76-56), puis la turquie (51-44) avant de s'incliner 68-60 face à la Croatie. Ils avaient ensuite disposé de l'Allemagne (60-56), vendredi 5 août, pour accéder aux demi-finales. Leur parcours s'arrêtait là. Battus par le pays hôte (73-65), ils s'inclinaient de nouveau face à l'Espagne dans la petite finale. Menés tout au long de la partie, jusqu'à connaître un écart de -14, les Français accrochaient la prolongation avant de rendre les armes définitivement (61-53).

Basket : un forfait, une inquiétude, des assurances et des espoirs
Mickaël Pietrus, qui retrouvait l’équipe de France et son frère après une longue période d’absence (le joueur des Suns de Phoenix n'a plus porté le maillot de l'équipe de France depuis 2006), a du déclarer forfait pour le Championnat d'Europe en Lituanie. Des « raisons médicales » qui le privent donc d’une échéance pour laquelle il semblait pourtant très motivé. Mêmes causes et peut-être mêmes effets pour Joakim Noah, rentré à Chicago retrouver son agent après que le staff médical a détecté, lors des examens réalisés à l’INSEP la semaine passée, les séquelles d’une ancienne blessure. Un éventuel forfait pourrait profiter à Kevin Séraphin, également joueur Ligue américaine.
De côté des joueurs NBA justement, la Fédération française de basket-ball a annoncé avoir résolu les problèmes d’assurances rendus critiques par le lock-out instauré Outre-Atlantique. Si leur forme le permet, tous les frenchies de l’équipe pourront donc être alignés à l’Euro.En parlant d’Euro, un regard sur les moins de 20 ans s’impose. Eliminées en quart de finale par la Pologne (62-47), les Françaises ont décroché la 5e place d’un Euro remporté par l’Espagne, grâce à deux victoires en matches de classement face à la Grande-Bretagne (79-55) et, à la dernière seconde, face à l'Ukraine (63-62). Pour les garçons, un bronze légèrement amer vient conclure l'Euro. Les Bleuets, qui n’avaient consenti qu’une défaite sur leurs 16 matchs de préparation sont qualifiés pour les quarts de finale de leur Euro. Ils avaient consécutivement battu la Croatie (49-33 !), la Suède (79-55), le Monténégro (58-49), la Slovénie (75-64) et la Russie (70-57) puis l'Allemagne (68-59), vendredi 22 juillet. Malheureusement, la belle histoire s'est interrompue en demi-finale, face à l'Italie (77-66) avant une dernière victoire, pour la médaille, de nouveau contre la Russie (66-50)


photo FFBB

EuroBasket féminin : la France en bronze !
Défaites en demi-finales par les Turques après prolongation, l'équipe de France achève un Euro inconstant par une victoire dans la petite finale face à la République tchèque, sur le score de 63-56. En obtenant cette médaille de bronze et sa qualification pour le TQO, la France rend une copie plus qu'honorable, malgré la déception constituée par la perte du titre, récupéré en finale par la Russie (59-42), et de fait, l'occasion ratée de se qualifier directement pour Londres. Comme en 1999-2001 (bronze et or), les Bleues montent pour la deuxième fois consécutive sur le podium européen. Avec cette sixième médaille européenne, la septième au niveau international, la France rejoint l'Espagne et la Yougoslavie au nombre de médailles obtenues à l'Euro. La France organisera par ailleurs le prochain Euro, en 2013. Le tournoi de qualification olympique aura lieu du 12 juin au 1er juillet 2012.
A noter par ailleurs, du côté de l'équipe de France masculine, que Yannick Bokolo a renoncé à sa participation à l'Euro pour raisons personnelles. Abdoulaye Mbaye a rejoint la sélection présentée par Vincent Collet.
Enfin, de l'autre côté de l'Atlantique, le lock-out a été décrété au sein de la NBA. Cette situation de blocage décidée par les franchises devrait faire le bonheur des spectateurs français. Les stars françaises de la NBA pourraient en effet revenir sur les parquets hexagonaux afin de se maintenir au niveau. Les clubs formateurs ou de cœur pourraient donc prochainement compter des recrues de choix, que ce soit Rodrigue Beaubois (qui sera de nouveau opéré du pied cet été) et Kévin Séraphin à Cholet, Nicolas Batum à Nancy, Tony Parker à l'ASVEL dont il est le directeur général des opérations basket), Joakim Noah au Paris-Levallois, Ronny Turiaf et Boris Diaw à Bordeaux, club de Pro B dont il est président, ou encore Ian Mahinmi qui pourrait s'orienter vers Le Havre, Rouen ou Lille... rien n'est encore décidé, mais le lock out pourrait apparaître comme un cadeau pour la Pro A.


Céline Dumerc

Euro féminin : le deuxième tour des Bleues
Après sa victoire contre l’Espagne lors du premier match du second tour de l’Euro - qui lui avait coûté l'intérieure Emmeline Ndongue dont la rupture partielle du tendon d’Achille de la cheville droite l'obligera à être absente des parquets pour une durée de 6 mois - la France a rapidement acquis sonbillet pour les quarts de finale grâce à la victoire de la Croatie sur la Pologne (64-56). Démobilisées, déconcentrées ou dépassées, les Bleues se sont ensuite inclinées 68-73, face au Monténégro vendredi 24 juin 2011. Une défaite aux conséquences lourdes pour le classement puisqu’elle ne permettait plus aux Bleues de prétendre à l’une des deux premières places du groupe F. Les filles de Pierre Vincent se remettaient néanmoins dans le sens de la marche dès le dimanche 26 en s’imposant, difficilement néanmoins, face à la Pologne (58-54). Ainsi, avec deux victoires en 3 matches du second tour, les Françaises, tenantes du titre, terminaient 3ème du groupe F, derrière le Monténégro, invaincu, et la Lettonie.
Elles affrontaient, jeudi 30 juin à Lodz, la Lituanie, deuxième du groupe E. Menées au cours de la première période (33-34), les Bleues ont pris l'ascendant sur un 9-0 impulsé par Gruda et Yacoubou. La France ne perdait ensuite plus la mainmise sur le match, les meneuses Lawson-Wade et Dumerc assurant le score. Avec cette victoire 66-58, la France s'était offert une demi-finale à sa portée vendredi 20h30, face à la Turquie. Surtout, les Bleues s'étaient assurées, a minima, la participation au tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques de Londres 2012. Défaites en demi-finales par les Turques après prolongation, l'équipe de France achevait un Euro inconstant par une victoire dans la petite finale face à la République tchèque, sur le score de 63-56. En obtenant cette médaille de bronze et sa qualification pour le TQO, la France rend une copie plus qu'honorable, malgré la déception constituée par la perte du titre, récupéré en finale par la Russie (59-42) et, de fait, l'occasion ratée de se qualifier directement pour Londres. Comme en 1999-2001 (bronze et or), les Bleues montent pour la deuxième fois consécutive sur le podium européen. Avec sixième médaille européenne, la septième au niveau international, la France rejoint l'Espagne et la Yougoslavie au nombre de médailles obtenues à l'Euro. La France organisera par ailleurs le prochain Euro, en 2013.


Isabelle Yacoubou

Les filles toujours en course
Après avoir débuté, samedi 18 juin 2011, les championnats d’Europe par une écrasante victoire 86-40 face à la Croatie, les Bleues se sont inclinées le lendemain 56-59, après prolongation, face à la Lettonie dimanche 19 juin lors du second match de cet Euro Polonais.
Mal embarquée du fait de cette défaite, l’équipe de France, tenante du titre, sa renversé la vapeur lundi 20 juin en s'imposant (64-55), face à la Grèce dans la Katowice Spodek Arena, malgré une adresse extérieure encore en berne. Les joueuses de Pierre Vincent connaissaient bien leurs adversaires du soir puisque quatre d’entre avaient évolué en France. Depuis 2003, les Bleues ne se sont jamais inclinées face aux grecques dans les grands championnats. Grâce à ce succès, la France termine en deuxième place du groupe D et se qualifie pour le deuxième tour avec un bilan de 1-1. Elle affrontera l'Espagne (mercredi), le Monténégro et la Pologne. Pour rappel, seule l’équipe championne d’Europe sera qualifiée directement pour Londres. Les 4 suivantes devant passer par un tournoi de qualification ultérieur.

Sans faute dans la préparation de l'Euro
La préparation de l’équipe de France de basket-ball féminine pour l’Euro polonais (18 juin- 13 juillet, Groupe D) est plutôt prometteuse. Celle-ci a en effet débuté avec trois victoires en autant de matchs lors du tournoi de l'Ain, face à la Grèce (79-62), Israël (76-40 et la Belgique (84-59). Les Bleues ont mis la manière pour obtenir des succès encourageants. Menée par Céline Dumerc et avec une Jennifer Digbeu incisive, l’équipe de France a convaincu, montrant notamment une défense agressive, une adresse en particulier à 3 points et une patience payante en attaque.


Sandrine Gruda

Cette première phase de réparation aura par ailleurs permis à Pierre Vincent de préciser le groupe amené à disputer l’Euro. La liste de seize joueuses s’est réduite à douze. Pauline Krawczyk, Paoline Salagnac et Anaël Lardy resteront en réserve tandis qu’Ana Maria Cata Chitiga est avec le groupe comme partenaire d'entraînement. Dans la foulée, les Bleues se sont rendues à Prague pour rencontrer la République tchèque, vice-championne d'Europe. Bilan : deux victoires probantes (74-60 puis 63 à 52) décrochées jeudi 2 et vendredi 3 juin à Prague, durant lesquelles Emilie Gomis et Edwige Lawson-Wade d'abord, Sandrine Gruda et Isabelle Yacoubou ensuite, se sont à leur tour mises en valeur. Enfin, la série victorieuse s'est poursuivie à Beauvais face au Canada, renversé 72-67,puis 55-47 face à la Russie, et enfin 73-61 face à la Biélorussie dimanche. Résultat, aprés 8 matches de préparation les Bleues abordent l'Euro invaincues. Les conditions idéales pour défendre leur titre. Les Bleues sont lancées !

Les 12 Françaises pour l’Euro :
Jennifer Digbeu, Endéné Miyem, Emmeline Ndongue,, Florence Lepron, Céline Dumerc, Sandrine Gruda, Clémence Beikes, Aurélie Bonnan, Emilie Gomis, Marion Laborde, Isabelle Yacoubou-Dehoui, Edwige Lawson-Wade.

Consultez le dossier de presse de la Fédération Française de Basket-ball

Handisport (fauteuil) : la France vice-championne du monde

Le 26 mai 2011, l’équipe de France de basket handisport a pris la médaille d’argent de la Coupe du monde Paralympique, le premier tournoi mondial, tenu tous les ans à Manchester (GBR). Les hommes de Franck Belen se sont inclinés en finale face aux Canadiens, vice-champions paralympiques (56-46). La semaine suivante, les Bleus ont pris la troisième place du tournoi de Mulhouse qui réunissait le Canada, Israël et l’Afrique du Sud. Pour l’équipe de France, le prochain rendez-vous international est fixé à septembre, avec les championnats d'Europe à Nazareth (Israël).

La première liste pour l'Euro


Vincent Collet

Vincent Collet a dévoilé vendredi 20 mai la liste des 24 joueurs présélectionnés à l'Euro Basket 2011 qui se déroulera en Lituanie du 31 août au 18 septembre. L’équipe de France y évoluera dans le groupe B, aux côtés de la Serbie, de l’Allemagne, d’Israël, de l’Italie et de la Lettonie. Les deux premiers de ce championnat d’Europe seront qualifiés directement pour les Jeux Olympiques de Londres.
Cette première liste de 24 joueurs n’est que provisoire. Exigée par la FIBA Europe pour procéder aux engagements, elle connaitra un premier écrémage avant même le début des regroupements. Une nouvelle liste, restreinte, sera constituée à partir de celle-ci aux lendemains de la finale du Championnat de France qui se jouera le 11 juin au Palais Omnisport de Paris-Bercy.


Mike Pietrus aux côtés de Tony Parker

De la liste officialisée vendredi 20 mai, notons en particulier que le contingent américain est bien présent, avec 9 Français sur les 12 évoluant Outre-Atlantique. Seuls Alexis Ajinca, Johan Petro et Pape Sy n’ont pas été retenus par Vincent Collet. Si la validation finale par leurs clubs respectifs reste à confirmer pour certains des frenchies de la NBA, les fans de basket français peuvent d’ores et déjà frémir à la perspective de voir évoluer sous le même maillot bleu Tony Parker, Ronny Turiaf, Joakim Noah, Boris Diaw ou Rodrigue Beaubois. A noter par ailleurs le retour de Mike Pietrus, une première depuis 5 ans, et la présence du jeune Evan Fournier, 18 ans, meilleur espoir et meilleure progression de Pro A cette saison.
Réunis pour une préparation physique à l'INSEP (Paris) à compter du 12 juillet, les hommes de Vincent Collet enchaineront par la suite stages et rencontres amicales dans une préparation rigoureusement planifiée. Au programme notamment : une double confrontation face au Canada les 26 et 27 juillet et un match en Espagne pour défier, sur leur terre, les frères Gasol, champions d’Europe en titre. Dans la foulée, les Bleus traverseront la Manche pour se rendre à…. Londres et y affronter l’Australie, la Chine, la Serbie (futur adversaire des Bleus) et la Grande-Bretagne. Pour finir, les Français affronteront, les 26 et 27 août, la Bosnie-Herzégovine et la Belgique avant un ultime stage de préparation à Siauliai (LIT), pour peaufiner les détails.


Joakim Noah

D’ici là, les fans de basket peuvent patienter en se délectant des derniers matches de playoffs de la prestigieuse NBA. Au stade des finales de conférence, trois des « appelés » de Vincent Collet sont encore en course. A l’Est, les Chicago Bulls de Joakim Noah sont menés 3-1 par le Heat de Miami, de l’autre côté, à l’ouest, le score est de 4-1 en faveur des Dallas Mavericks de Rodrigue Beaubois et Ian Mahinmi face au Thunder d'Oklahoma. Si seul Joakim Noah est réellement sur le parquet durant ces playoffs, souhaitons néanmoins bonne chance à nos trois tricolores pour succéder à un autre appelé de la liste, Tony Parker, seul Français à avoir remporté le championnat US.


Pierre Vincent

La course vers les championnats d’Europe a commencé

Pierre Vincent, sélectionneur de l’équipe de France de Basket-ball, a dévoilé sa liste de 16 joueuses retenues pour participer au stage de Divonne-les-Bains. Ce stage marquera le début de la préparation des Tricolores au Championnat d'Europe. Qualificatif pour les Jeux Olympiques de Londres, celui-ci se tiendra du 18 juin au 3 juillet, en Pologne. Seule l’équipe sacrée championne d’Europe 2011 ira directement à Londres. Les nations classées de 2 à 5 (ou 6, si la grande Bretagne est dans le top 6) participeront au Tournoi de Qualification Olympiques (25 juin au 1er juillet). La France sera dans le Groupe D aux côtés de Grèce, de la Croatie et la Lettonie.


Sandrine Dumerc avec Isabelle Yavoubou Dehoui et Sandrine Gruda


A la suite de ce stage de Divonne-les-Bains, les tricolores participeront à un tournoi International dans l’Ain. Elles rencontreront tout d’abord, vendredi 27 mai, la Belgique, puis Israël et la Grèce (future adversaire de bleues aux championnats d’Europe). Par la suite, les joueuses de Pierre Vincent se rendront à Prague pour un nouveau stage de préparation, ponctué d’une double confrontation face aux Tchèques, avant d’enchaîner sur le tournoi international de Picardie à Beauvais pour affronter le Canada, la Russie et la Biélorussie.
Tenantes du titre, les coéquipières de la capitaine Sandrine Dumerc auront à cœur de protéger leur couronne.

La liste des 16 joueuses retenues par Pierre Vincent :
Clémence Beikes, Aurélie Bonnan, Ana Maria Cata Chitiga, Jennifer Digbeu, Céline Dumerc (cap), Emilie Gomis, Sandrine Gruda, Pauline Krawczyk, Marion Laborde, Anaël Lardy, Edwige Lawson-Wade, Florence Lepron, Endéné Miyem, Emmeline Ndongue, Paoline Salagnac, Isabelle Yacoubou-Dehoui


Céline Dumerc

Les Françaises terminent 6e du Mondial
Quel dommage! Le parcours de l'équipe de France de basket féminine dans les championnats du monde en République Tchèque s'est arrêté en quarts de finale, le 1er octobre à Karlovy Vary. Les joueuses de Pierre Vincent se sont inclinées face à l'Espagne (71-74) après prolongations, alors qu'elles menaient de 13 points au début du 4e quart temps, et encore de deux points (65-63) à la dernière seconde du temps règlementaire. Céline Dumerc et ses partenaires se classent finalement 6e de la compétition (elles avaient fini 5e en 2006) après avoir battu la Corée du Sud 61-46 lors de leur premier match de classement, avant de perdre face à l'Australie 62-74 dimanche 3 octobre dans la rencontre pour la 5e place. Les Françaises, championnes d'Europe en titre, ont joué ces championnats du monde privées de trois joueuses majeures (Sandrine Gruda, Isabelle Yacoubou, Elodie Gomis) sur blessure.


Pierre Vincent entouré de ses joueuses

Les Bleues à l'assaut du Mondial
L’équipe de France féminine de basket, championne d’Europe en titre, a attaqué le mondial 2010 en République Tchèque jeudi 23 septembre par une victoire écrasante face au Sénégal (83-45). Elle affrontera ensuite, à Ostrava, la Grèce (le 25) et les Etats-Unis (le 26) dans le groupe « B » du premier tour. Les 3 premières équipes de chacune des quatre poules accèderont au tour principal à partir du 27 septembre. L’équipe de Pierre Vincent doit composer avec une cascade de forfaits, et non des moindres, pour cause de blessures : Sandrine Gruda et Elodie Gomis (genoux), ainsi qu’Isabelle Yacoubou (pied), toutes membres du 5 majeur, ont dû renoncer. Elodie Gomis s’est blessée lors du dernier match de préparation, remporté face au Brésil à Beauvais 69-59 samedi 18 septembre. Les Bleues sont arrivées à Ostrava avec un bilan de 10 victoires pour 2 défaites lors de leur campagne de préparation entammée fin août…


Boris Diaw lutte sous le cercle...

Les Bleus s'arrêtent en 1/8èmes de finale
L’équipe de France de basket s’est arrêtée en 1/8èmes de finale des championnats du monde 2010. Boris Diaw et ses partenaires ont été largement dominés, dimanche 5 septembre à Istanbul, par la Turquie, pays organisateur : 95-77. Après un démarrage tonitruant, ponctué par trois victoires (72-66 face à l’Espagne tenante du titre le 28 août, 86-59 contre le Liban le lendemain, 68-63 devant le Canada le 31 août), les Bleus ont baissé de ton. Battus par la Lituanie (69-55), et surtout de plus de 12 points par la Nouvelle-Zélande (82-70 à Izmir le 2 septembre), ils se sont condamnés à jouer en 1/8èmes une des plus redoutables équipes du tournoi, candidate au titre, en finissant à la 4e place de leur poule du premier tour. Les Turcs ont gagné sans contestation. La France, elle, handicapée par de nombreuses absences (notamment Rony Turiaf, Joakim Noah, Tony Parker, Mickaël Pietrus), espère bien qu’elle sera au complet en 2011 pour s’attaquer à la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres 2012.

Turquie-France en 1/8èmes de finale
Avec, au terme du premier tour, un bilan de 3 victoires et 2 défaites, l'équipe de France termine à la 4e place de la poule "D" et affrontera le Pays organisateur de ces championnats du monde de basketball 2010 : la Turquie, qui a pour sa part réalisé le cinq sur cinq, terminant en tête de son groupe qualificatif. Après un démarrage tonitruant (victoire devant l'Espagne tenante du titre, 72-66, le 28 août) suivi d'un large succès face au Liban (86-85) le lendemain, puis d'une partie plus difficile mais gagnée contre le Canada (68-63 le 31 août), les Bleus de Vincent Collet, assurés de disputer les 1/8èmes de finale, ont baissé de ton. Battus par la Lituanie (69-55) et n'ayant pas réussi à limiter l'écart contre la Nouvelle-Zélande à moins de 11 points (les « Tall Blacks » se sont imposés 82-70 à Izmir jeudi 2 septembre) Boris Diaw et ses partenaires se retrouveront donc dimanche 5 septembre à Istanbul face à l'équipe qu'ils souhaitaient à priori éviter. Il leur faudra accomplir un véritable exploit pour atteindre les quarts de finale.


L'Equipe de France espoirs de Basket

Les espoirs sur le toît de l’Europe !
Pour la première fois de son histoire l’équipe de France de Basket-ball remporte le championnat d’Europe espoirs. A Zadar (CRO), les hommes de Jean-Aymé Toupane s’imposent 73-62 en finale face aux Grecs, grandissimes favoris de la compétition. Une génération grecque invaincue depuis trois ans, avec un titre Européen juniors en 2008, un deuxième espoirs en 2009. Seuls les Américains étaient parvenus à les stopper dans leur course folle. Il faut désormais ajouter la France, qui à dominé la partie du début à la fin. A noter la très jolie performance d’Andrew Albicy : le meneur du Paris Levallois termine la finale avec 20 points. Il a été élu meilleur joueur (MVP) du tournoi. Le collectif bleu a dédié sa victoire à Jonathan Bourhis, membre incontournable de cette génération disparu tragiquement dans un accident de voiture en novembre dernier.
Par ailleurs en Handibasket, l’équipe de France est devenue vice championne du monde à Birmingham (ANG). Les Bleus se sont inclinés dimanche 18 juillet en finale face aux Australiens, champion paralympique en titre, sur le score de 79 à 69.

Revivez les Jeux Olympiques d'été
XXIXème Olympiade - Pékin 2008

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page