Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

3 questions à... Yoann Kowal

 

« Cette année, j’ai deux sparring-partners kenyans »

L’athlète de Périgueux a décroché, à 25 ans, sa première sélection pour les Jeux olympiques, où il courra le 1500 m. Une compétition qu’il a préparée à sa manière, inédite et originale.

Que pensez-vous de votre saison en plein air, jusqu’à maintenant ?
Yoann Kowal : J’en suis plutôt satisfait. Je monte en puissance, j’espère atteindre mon pic de forme au moment des Jeux. J’ai effectué ma rentrée sur 1500 m au meeting de Reims, début juillet, où j’ai couru en 3’36’’87. J’ai prévu une autre course avant les Jeux, vendredi 20 juillet, au meeting Herculis de Monaco. Je n’en ai pas besoin de plus. Je ne suis pas comme certains de mes adversaires, africains notamment, capable de courir vite de mai à septembre. Je ne veux pas m’éparpiller.

Ne souffrez-vous pas d’un certain isolement pour votre préparation, dans votre petit club de Dordogne, l’Entente Périgueux Sarlat Trélissac ?
J’ai l’habitude m’entraîner seul, avec mon coach, Patrick Petitbreuil. Parfois, ma copine m’accompagne en vélo, pour mes sorties longues. Mais cette année, j’ai innové en recrutant deux sparring-partners kenyans. Un coureur plutôt orienté vers le 800 m, un autre spécialiste du semi-marathon. Je les ai connus au Kenya, où je me rends régulièrement en stage. Ils m’ont suivi en France, pour partager ma préparation pour les Jeux. J’ai payé leurs billets d’avion, ils sont logés chez moi. Et ils m’accompagnent partout, dans mon entraînement à Périgueux mais aussi lors de mes stages en altitude.

Le Kenya est devenu pour vous comme une deuxième patrie ?
Un peu, oui. J’essaye de m’y rendre deux fois par an. Je reste un mois complet, à Iten, dans la Rift Valley. Je partage le quotidien d’un groupe d’entraînement, des gars de tous les niveaux, du demi-fond court au marathon. Je vis comme eux, je m’entraîne comme eux. Ils m’ont accepté, je suis devenu l’un des leurs. Ils m’ont même inventé un surnom, Kipyoko.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page