Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

3 questions à... Mélonin Noumonvi

 

« Mes chances de réussir sont plus fortes que jamais »

A bientôt 30 ans, le doyen de l’équipe de France de lutte a décroché son billet pour les Jeux de Londres, les troisièmes de sa carrière. Il a surmonté la blessure. Et composé avec le poids des ans.

A presque 30 ans, abordez-vous ces troisièmes Jeux olympiques dans le même état que les deux premiers, à Athènes et Pékin ?
Mélonin Noumonvi : Je les aborde avec un bagage un peu plus solide. J’ai gagné en expérience. Depuis Pékin, où j’avais pris la 5ème place en moins de 84 kg (gréco-romaine), j’ai été médaillé d’argent aux championnats du monde. Je me dis que mes chances de réussir quelque chose aux Jeux sont sans doute plus réelles que jamais. Je suis un meilleur lutteur. Mais je dois retrouver toute ma condition physique, car j’ai été opéré en décembre dernier des ligaments du poignet. Je suis actuellement encore en rééducation. Physiquement, je suis à 95% de mes capacités. A Londres, il faudra que je sois à 120%.

Vous allez disputer à Londres vos troisièmes Jeux olympiques consécutifs. Une telle longévité est-elle fréquente en lutte gréco-romaine ?
En lutte, on peut durer, c’est certain. J’espère aller jusqu’à 35 ou 36 ans, si mon corps me le permet et si je ne me retrouve pas dépassé par la jeune génération. Mais, malgré tout, je crois que je serai le seul de ma catégorie, à Londres, à avoir connu les Jeux d’Athènes en 2004. Les charges de travail sont énormes, il faut pouvoir les supporter. Et il n’est jamais facile non plus d’encaisser tous les régimes que nous impose la discipline.

Le régime s’avère souvent un moment crucial dans la saison d’un lutteur. Comment traversez-vous cette épreuve ?
Avec les années, j’ai fini par mieux la vivre. Mais je dois, en général, perdre 8 à 10 kilos avant une grande compétition, donc plusieurs fois par an. Je commence 4 ou 5 semaines à l’avance, en réduisant progressivement mon alimentation. Je mange moins, je bois également moins. Le dernier jour est souvent le plus dur, car il me reste 1 à 2 kilos à perdre en 24 heures. Mais nous avons nos trucs. Par exemple, s’entraîner tout habillé pour suer un maximum.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page