Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

3 questions à... Mélanie Bardis

 

« Je me suis laissée prendre au jeu »

La numéro 1 de l’haltérophilie féminine française lorgne sur une sélection pour ses deuxièmes Jeux olympiques le mois prochain aux championnats d’Europe. Mais depuis Pékin, sa vie n’est plus tout à fait la même.


Crédit Photo : FFHMFAC

Vous étiez déjà de l’aventure des Jeux de Pékin, en 2008, sous votre nom de jeune fille, Noël. En quatre ans, comment a évolué votre carrière ?
Mélanie Bardis : Je me suis mariée. Mais, surtout, j’ai eu mon premier enfant, une petite fille. A l’époque des Jeux de Pékin, je m’entraînais deux fois par jour à l’Insep. L’haltérophilie occupait le plus clair de mon temps. Aujourd’hui, j’ai un travail à temps plein, je suis adjointe d’animation dans une petite ville proche de Dijon. J’ai réduit mon entraînement à une séance par jour. Et il m’arrive parfois, lorsque je me sens très fatiguée par ce rythme, de me demander ce que je fais là, à essayer de tout concilier.

Votre maternité a-t-elle transformé le regard que vous portez sur votre sport et votre carrière ?
Oui. Je me suis arrêtée un an, après la naissance de mon bébé. Puis j’ai repris doucement l’entraînement, sans grande ambition, pour m’amuser. Je ne pensais pas refaire de la compétition. Je n’imaginais alors pas du tout que je pourrais être capable d’aller aux Jeux. Mais je me suis rendue compte que j’avais le niveau. Je me suis laissée prendre au jeu. Aujourd’hui, l’envie et la motivation sont les mêmes que lors de la précédente olympiade. Simplement, avoir un enfant à la maison m’aide à relativiser.

Les championnats d’Europe en Turquie, à partir du 9 avril, vont décider de la sélection pour les Jeux de Londres. Comment vous sentez-vous à l’approche de cette échéance ?
Stressée. Nous sommes quatre filles à viser une place aux Jeux. Il va donc falloir décrocher un quota, puis gagner individuellement sa place. J’ai beau avoir l’expérience d’une participation aux Jeux, le stress est le même. Nous avons débuté un stage préparatoire à l’Insep, mardi 27 mars. On va travailler dur, en insistant sur la technique, en privilégiant les charges lourdes. Puis il faudra se préparer à être forte le jour J.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page