Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Florian Rousseau, la passion et l'expérience

 

Florian Rousseau n’a jamais quitté la piste. Quadruple médaillé olympique (dont trois titres) et quadruple champion du monde, au cours d’une carrière sur piste qu’il acheva en 2004, il est aujourd’hui en charge de sa discipline de prédilection, le sprint, au pôle France de l’INSEP. Il vivra à Pékin ses premiers Jeux en tant qu’entraîneur national. « Un moment magique, fabuleux, où le temps s’arrête » explique-t-il en amoureux de l’olympisme.

Lorsque l’on retrouve Florian Rousseau dans son bureau situé sous la piste de 166m du « stade couvert » de l’INSEP, une question vient immédiatement à l’esprit : « Comme cela se présente-t-il ? ». Où en est le sprint (vitesse olympique, individuelle, vitesse féminine, keirin) français, traditionnel pourvoyeur de médailles aux Jeux, à six mois du défi pékinois ? « Notre participation à toutes les épreuves est acquise (les fameux « quotas », ndlr) et nous déciderons des sélections nominales après les championnats du monde sur piste de Manchester du 26 au 30 mars. Nous n’avons pour le moment qu’un seul qualifié officiel : Kévin Sireau, 21 ans, vainqueur de la Coupe du Monde. Nous avons trois places acquises pour la vitesse olympique, et donc deux coureurs en individuel, et nous pouvons encore en gagner une autre pour un coureur qui ira soit en vitesse, soit en keirin, en fonction du classement mondial ou si un français est sacré champion du monde à Manchester. Les Jeux sont ouverts jusqu’au bout, mais en même temps, nous devrons annoncer la sélection suffisamment tôt pour que la préparation de nos coureurs de déroule dans la sérénité ».

Le cyclisme sur piste français a traversé une période très faste entre les Jeux d’Atlanta 1996 et ceux de Sydney 2000, avec des chefs de file nommés Félicia Ballanger et… Florian Rousseau, pour sa part vainqueur du kilomètre contre-la-montre à Atlanta, puis de la vitesse par équipes (avec Arnaud Tournant et Laurent Gané) et du Keirin à Sydney. Ce fut moins bien à Athènes. Y-a-t-il un rang à retrouver ? « Non, on ne peut pas comparer avec le passé. Le kilomètre chez les hommes, le 500m chez les dames, ont disparu du programme olympique et dans notre cas, cela représentait un potentiel de médailles très important. Il y a par ailleurs un effet de mondialisation, les écarts se resserrent, c’est de plus en plus difficile. Nous subissons la concurrence de la Grande-Bretagne, des Pays-Bas, de l’Allemagne, de l’Australie, de la Chine chez les dames. La densité est importante ».

« Nous allons à Pékin avec une équipe pour gagner ».

Florian Rousseau, qui s’est très tôt dans sa carrière destiné à devenir entraîneur (« j’ai succédé à ce poste à Gérard Quintyn, il m’a beaucoup appris, transmis, puis m’a laissé voler de mes propres ailes ») , se sert-il de son expérience, de sa glorieuse carrière, pour faire avancer ses coureurs ? « On oublie vite son passé, explique-t-il, On n’est pas là pour dire « j’ai fait ci, j’ai fait ça », mais mon expérience me sert quotidiennement dans l’entraînement. Ici à l’INSEP, nous avons les « élite » et les juniors, qui ont de très bons résultats internationaux. C’est un plaisir de les faire travailler et de les voir progresser ! ».

En attendant leur éclosion au plus haut niveau, il y a les Jeux de Pékin, « avec une équipe pour gagner. Compte-tenu des talents dont nous disposons, je ne peux pas dire autre chose. Nous y allons pour l’or. Et en sprint, nous avons l’embarras du choix avec Arnaud Tournant, Mickael Bourgain, Grégory Baugé, François Pervis et bien sûr Kevin Sireau. Chez les dames, je compte beaucoup sur Clara Sanchez » .

Que faut-il pour gagner ? « Un ensemble de qualités physiques, beaucoup de rigueur, du travail, de la détermination, ne pas s’écouter. Je résumerais en un mot : l’ engagement. La volonté de s’imposer, l’envie de se surpasser, de faire subir ses choix aux adversaires plutôt que subir soi-même. L’aspect tactique des courses de vitesse a bien sûr un grand rôle, et nous utilisons beaucoup la vidéo pour cet aspect des choses. Tout est filmé. Mais notre rôle est aussi de rendre l’athlète autonome, qu’il ait tous les outils en mains pour pouvoir performer.»

Florian Rousseau ne manque pas par ailleurs de transmettre à ses coureurs sa passion de l’olympisme, lui dont la dernière course aux Jeux, l’épreuve de keirin à Sydney, se solda par une victoire : « C’est le rêve de tant de personnes ! C’est extraordinaire, magique, fabuleux, toute la planète vit à l’heure des Jeux. Il n’y a pas beaucoup de moments où le temps peut s’arrêter, où même ceux qui n’aiment pas le sport s’y intéressent durant quelques minutes ».

Il tient aussi à faire une dernière mise au point, à propos de la bataille que se livrent l’UCI (Union Cycliste Internationale) et l’organisateur de courses ASO soutenu par la Fédération Française de Cyclisme. Les pistards français pourraient être victimes de ce conflit, risquant de ne pas pouvoir disputer les Mondiaux à Manchester, ou carrément se voir refuser l’inscription aux Jeux ? « C’est n’importe quoi. Je ne vois pas pourquoi on vient nous prendre la tête. Nous n’avons rien à voir avec ces histoires. Ce n’est que du business. Où sont les valeurs du sport ? L’UCI doit arrêter. De quel droit peut-on empêcher un sportif de faire son métier ? Je pense que cela suffit, ces dérives. Il y a des choses bien plus graves dans la vie de tous les jours ».


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/144.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/144.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page