Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

3 questions à... Romain Girouille

 

« Les gens l’ignorent, mais les archers s’entraînent énormément »

Le champion d’Europe de tir à l’arc en 2010 prépare les Jeux avec des manières de forçat. Et la volonté de ne pas répéter les erreurs du passé.

A moins de 250 jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Londres, à quoi ressemble votre quotidien d’archer ?
Romain Girouille : Il est fait de beaucoup de travail. Trois séances d’entraînement par jour, à l’Insep, avec les autres archers français. La priorité est donnée au tir, mais en variant les séances, selon l’objectif recherché. Le volume de flèches n’est pas toujours le même, l’intensité non plus. A ce travail technique, nous rajoutons trois séances de musculation par semaine, et trois autres de course à pied, endurance longue ou fractionné, pour améliorer nos qualités aérobie. Les gens l’ignorent, mais les archers s’entraînent énormément. Nous avons besoin d’un bagage technique et physique très solide pour tenir le coup du début à la fin de la saison.

Le tir à l’arc est devenu un sport de duel, puisque vous êtes confronté à un seul adversaire, avec élimination directe pour le perdant. Mais est-ce pour autant comparable à un véritable face-à-face ?
Oui. L’affrontement est direct. Surtout aux Jeux, où des écrans géants sont installés à côté des cibles. Nous avons ainsi un retour direct sur la performance de l’adversaire. On peut réussir un très bon score, mais être éliminé si l’archer d’à côté a été meilleur. Il faut essayer de le regarder le moins possible pour ne pas perdre sa concentration, mais l’ignorer est impossible. Alors, on s’y prépare en s’entraînant les uns contre les autres, à l’Insep. Et on travaille pour gérer au mieux le stress, le cadre et l’environnement de la compétition.

Vous avez déjà une expérience des Jeux, depuis ceux de Pékin en 2008. Est-ce un avantage ?
Oui. A Pékin, j’étais dans ma compétition, mais avec malgré tout un regard un peu trop spectateur. J’ai également commis l’erreur de me laisser entraîner dans le tourbillon médiatique, avant le départ pour la Chine. Si un journaliste se pointait à l’Insep pour une interview, j’interrompais ma séance pour lui répondre. J’avais 20 ans, j’en ai quatre de plus. Je sais ce qui m’attend. Je serai plus acteur. Et je séquencerai mieux mon temps, pendant la préparation, pour conserver ma concentration et ne pas négliger l’entraînement.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page