Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Vivez la cérémonie d'ouverture du FOJE

 

Arrivée au Village olympique de Trabzon samedi 23 juillet 2011 dans la nuit, en compagnie des Monegasques, la jeune équipe de France, composée de 96 athlètes et menée par sa porte-drapeau, Dior Delophont, s'est mise en ordre de marche dès le lendemain.

Au programme, prise en main des quartiers, découverte des voisins (les délégations lituaniennes, espagnoles, israéliennes...), réunions préparatoires pour les entraîneurs, mise au point des plannings d'entraînement et de compétition, et premiers repérages sur les sites. Les cyclistes ont par exemple pu découvrir le parcours d'un contre la montre relativement plat, sans grande difficulté technique. « Ce sera vraiment le plus costaud qui l'emportera » a ainsi pu apprécier Samuel Monnerais, l'entraîneur de l'équipe dont les vélos avaient été réglés le matin même par Jean-Jacques Daffis. Un premier constat néanmoins, fait par Valentin Deverchere au retour de cette mise en jambes : « Ca allait déjà très vite ! Avec le vent, on aurait même presque pu avoir des cassures... ». Le ton est donné.

L'anchois à l'honneur

La délégation française s'est ensuite rendue au stade du club de football de Trabzon, plus connu sous le nom de Trabzonspor, pour participer à la cérémonie d'ouverture. Rempli à craquer d'un public turc très expressif, comme à son habitude, le stade réservait un accueil hors du commun à nos jeunes sportifs, toutes nationalités confondues. Derrière Dior Delophont, l'ensemble de la délégation française, la troisième en nombre de participants, derrière la Turquie et la Russie, a connu un là un moment très fort.

Tous les Français étaient visiblement enthousiasmés par cette cérémonie olympique. « Autant de monde, ça fait quelque chose. C'est impressionnant ! » s'est réjoui Rudy Seri (handball). Stéphane Galim, son partenaire en équipe de France allait dans le même sens : « On avait déjà vécu une cérémonie lors des championnats du monde, mais c'était en ville, pas dans un stade plein comme ça. Là, ça fait bizarre... ». Tout comme Messie Katanga, déjà star du Village olympique par sa bonhommie et son physique impressionnant : « Ce n'est que du plaisir ! C'est énorme ! ». Pour tous les jeunes ce défilé d'ouverture restera donc gravé dans les mémoires, et a donné le ton pour la suite de la compétition : « On est remontés à bloc. Les piles sont rechargées à fond ! » s'est ainsi exclamé le perchiste Mehdi Amar-Rouanna à l'issue du tour d'honneur.

Très enjouée, très enlevée même, la cérémonie était placée sous le thème de la mer et a été l'occasion de mettre à l'honneur... l'anchois, hamsi , également mascotte de ce FOJE et denrée vitale pour cette région,. Des chorégraphies ont ainsi mis en scène des filets géants, un chalutier et des bancs de « poissons » lumineux. Du jamais vu lors d'une cérémonie d'ouverture olympique ! Haute en couleur, alliant son et lumière, lasers, violons et danseuses orientales, acrobaties, musique dance et mouvements hip-hop, la cérémonie a marié tradition et modernité, allant jusqu'à se terminer par une représentation costumée hommage aux Mèdes, habitant de la région de l'Antiquité.

Recueillement et festival pyrotechnique

Suat Kilic, ministre de la Jeunesse et des Sports turc a prononcé le discours de bienvenue de ce 11ème FOJE. A sa suite, Patrick Hickey, président des Comités Olympiques Européens a pris la parole pour saluer cette fête de la jeunesse. Il a par ailleurs appelé une minute de silence en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Oslo (Norvège) le 22 juillet 2011 et au cours duquel de très nombreux jeunes ont trouvé la mort .

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, a ensuite ouvert officiellement le Festival Olympique de la Jeunesse, premier événement olympique organisé par la Turquie, et souhaité bonne chance à tous les participants. « Comme la musique, la littérature et l'art, le sport est un langage universel», a-t-il déclaré. Saluant un événement historique pour Trabzon et pour son pays, le premier ministre a souligné le fait que ce FOJE, ainsi que les différentes manifestations sportives accueillies par la Turquie récemment, manifestaient un renforcement de sa place dans le monde. Recep Tayyip Erdoğan a également demandé une minute de recueillement pour saluer les douze soldats turcs tués jeudi 14 juillet lors d'affrontements avec des partisans kurdes dans le sud-est du pays.

Sont ensuite intervenus les moments symboliques de la cérémonie, avec tout d'abord l'entrée et la montée du drapeau olympique, puis les serments des officiels et des athlètes. Après une présentation des neuf disciplines de ce FOJE par de jeunes athlètes turcs engagés sur la compétition, la volleyeuse Pelin Çelik a enflammé la fontaine centrale du stade avec une flamme olympique qui a déclenché un feu d'artifice majestueux d'une dizaine de minutes.

Retrouvez le programme et les résultats jour par jour

Découvrez la composition de l'équipe de France olympique à Trabzon et Dior Delophont, porte-drapeau de la délégation

Esprit de groupe et de fête pour la jeune équipe de France à Trabzon.

Esprit de groupe et de fête pour la jeune équipe de France à Trabzon.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/213.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/309.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/213.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/309.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page