Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Assemblée générale 2011

 

L’Assemblée générale annuelle 2011 du CNOSF s’est tenue le 25 mai à la Maison du sport français. Elle a permis de faire un bilan des actions menées par le CNOSF au cours de l'année écoulée. Cette Assemblée générale a également vu l'élection de Jean-Michel Sautreau, président de l'USEP, devenu administrateur jusqu'en 2013, année de la fin de la mandature en cours, et l'adoption de certaines résolutions.

Denis Masseglia, président du CNOSF, a ouvert l'Assemblée générale en présentant son rapport moral. Après être revenu sur les performances sportives 2010 et salué la mémoire de personnalités sportives disparues cette année, il a souhaité toute la réussite à Jean-Pierre Suitat (basket-ball), Fernand Duchaussoy (football), Patrick Kurtz (volley-ball), Jacques Helaine (tennis de table) et Philippe Crochard (tir), qui assurent désormais la présidence de leur fédération respective.

Gouvernance du sport : vers une structure pérenne...

Le président du CNOSF a ensuite évoqué les réformes en cours sur la gouvernance, des fédérations mais aussi du sport, « étroitement liées ». Saluant les initiatives des fédérations de football et de cyclisme, « révélatrices de la capacité du mouvement sportif à prendre son destin en mains », Denis Masseglia a évoqué la constitution du groupe de travail au sein du CNOSF consacré à la gouvernance des fédérations et piloté par David Lappartient. Ce groupe sera chargé de formuler des propositions pour optimiser l'organisation et le fonctionnement des fédérations. Pour ce qui concerne la gouvernance du sport, traitée actuellement au sein de l'assemblée du sport, il a souligné la possible création à terme « d’une structure pérenne dont les prérogatives seraient à fixer après une période de transition ».

Autre sujet d'actualité évoqué, la télévision. « Notre réflexion devra aussi porter sur la communication liée à nos actions. Nous sommes nombreux à le dire, nous souffrons d’un manque de faire savoir alors que notre savoir-faire est reconnu. Alors, nous avons besoin de progresser en la matière certes, mais il nous faut aussi oser. Oser nous associer avec un opérateur de l’audiovisuel pour développer avec lui une chaîne sportive accessible au plus grand nombre, à droits sportifs limités au strict minimum, entièrement consacrée au sport et à tous les sports sans exclusion, utilisant au mieux les nouvelles technologies » a ainsi déclaré Denis Masseglia, précisant que le CNOSF attendrait le calendrier déterminé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour l'appel d’offres lié à l’ouverture de nouveaux canaux sur la TNT gratuite avant de fixer son propre calendrier.

Le président du CNOSF a par ailleurs longuement évoqué la préparation des Jeux Olympiques de Londres, en particulier le Club France : « le projet prend forme, nous avons voulu offrir la possibilité d’y participer à toutes les familles d’acteurs concernés : athlètes, encadrement, dirigeants, familles, supporters, médias et partenaires tant institutionnels que privés ». Si la billetterie, insuffisante pour couvrir tous les besoins et toutes les demandes venues de France, suscitera sans doute quelques frustrations, il n'en sera pas de même au Club France, ouvert au public pour la première fois et qui accueillera notamment les célébrations des médailles françaises.
Ce Club France sera par ailleurs ouvert au monde économique et aux collectivités territoriales pour lesquels un label spécifique a été créé. « L’objectif est de générer une impulsion pour que soutiens public et privé se renforcent et se complètent dans un contexte difficile où l’imagination et l’audace doivent prévaloir, » a expliqué Denis Masseglia.

Téléchargez l'intégralité du discours de Denis Masseglia

Charles Beigbeder : « Avec Annecy 2018, on sert le Mouvement olympique, on sert la France aussi »

Au terme de cette intervention, Charles Beigbeder, président du GIP Annecy 2018, a pu présenter la candidature française à l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver 2018. Se projetant sur le vote du CIO le 6 juillet 2011, il a délivré un message enthousiaste: « Je crois que c’est possible, on se bat jusqu’au bout. Quoiqu’il arrive on fait honneur au Mouvement olympique. On sert le Mouvement olympique, on sert la France aussi. C’est très positif pour la cause olympique, pour transmettre les valeurs du sport pour le territoire également… donc je garde espoir.
Gardez le aussi, on peut gagner à Durban ! »
Découvrez l'intervention de Charles Beigbeder, président du GIP Annecy 2018

De l'interne à l'international...

Jean-Pierre Mougin, secrétaire général du CNOSF, après avoir fait un point sur les évolutions apportées concernant l’organisation interne du CNOSF et le fonctionnement de ses instances dirigeantes, a par la suite présenté les principales actions mises en œuvre au service des fédérations, à commencer par la mutualisation (Extranet à destination de l’ensemble des composantes du mouvement sportif, des offres de services et des prestations dans un cadre partagé, l'action liée aux sièges fédéraux en particulier). Jean-Pierre Mougin a par ailleurs évoqué le partenariat avec Orange Sport, prolongé en 2011 « en attendant les décisions futures relatives à la création éventuelle d’une chaine TV sportive sur la TNT ».


Jean-Pierre Mougin, secrétaire général du CNOSF

Le secrétaire général a également fait un point sur les activités juridiques du CNOSF, qui touchent principalement le suivi du fonctionnement institutionnel (examen des demandes de renouvellement de délégation des sports d'hiver, des demandes d'affiliation au CNOSF...), l’assistance juridique auprès des fédérations et des CROS/CDOS/CTOS et la protection des propriètés Olympiques.

Enfin, Jean-Pierre Mougin est revenu sur la politique des relations internationales résolument engagée par le CNOSF autour de 3 axes : renforcer les relations du Mouvement sportif français avec les organisations sportives internationales, favoriser l’accession de dirigeants français à des postes à responsabilités dans les instances sportives internationales (préparation, accompagnement, lobbying) et participer à la stratégie et à la promotion en matière d’accueil en France de grands événements (sportifs et institutionnels).

Retrouvez l'intervention de Jean-Pierre Mougin, secrétaire général du CNOSF

A l'occasion de l'Assemblée générale, les quatre vice-présidents délégués ont présenté le rapport d'activité de leurs délégations respectives. Ci-dessous les principaux axes d'intervention et les discours d'André Leclercq (Sport et société), Françoise Sauvageot (Sport et diversité des pratiques), Jean-Michel Brun (Sport et territoires) et Jean-Luc Rougé (Sport et haut-niveau).

La délégation Sport et société a présenté son rapport d'activité par la voix d'André Leclercq, vice-président délégué. Ce dernier a rappelé que le projet associatif était au cœur des activités de la délégation, « au croisement des politiques fédérales et des politiques territoriales ». Revenant sur l’année écoulée, il a évoqué les grands dossiers qui, du service civique au Camp olympique en passant par les certificats de qualification professionnelle, ont animé les quatre pôles de la délégation (Vie associative, Culture et éducation, Emploi‐formation‐qualification - y compris l'IFOMOS - et Études et recherche), et le CNAR Sport. André Leclercq a également tenu à saluer l'action de l' Académie nationale olympique française au cours des championnats du monde d'escrime.
Retrouvez l'intégralité de l'intervention d'André Leclercq

Françoise Sauvageot, vice-présidente déléguée Sport et diversité des pratiques, après avoir rappelé les contours de sa délégation, est revenue sur les quatre grands axes développés en 2010. L’action majeure a bien entendu été l’opération « Sport, santé, bien-être » qui sera reconduite cette année avec une préoccupation de proximité accrue et en s'appuyant sur le partenariat engagé avec l'Association des Maires de France. Outre ce dossier, l’égalité des chances, avec notamment la participation aux programmes européens WILD et ENTER d'aide à l'accès aux responsabilités des femmes au sein des instances internationales du sport, a animé l'activité de la délégation. Françoise Sauvageot a par ailleurs insisté sur le sport en entreprise, « un dossier qui va monter en puissance » et qui « nécessite que nous y accordions une attention particulière ». Enfin, dernière dimension, celle de la cohésion sociale, thème central d'une journée organisée début 2011 dont le succès appelle la tenue d'une deuxième édition.
Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Françoise Sauvageot

Vice-président délégué Sport et territoires, Jean-Michel Brun est évidemment revenu sur la réforme des collectivités territoriales. Il a notamment estimé que l'action du CNOSF avait contribué à faire reconnaître une compétence sport partagée entre les différents niveaux territoriaux, à obtenir le maintien du cumul de subventions d'investissement et de fonctionnement(financements croisés par tous les niveaux) jusqu’au 1er janvier 2015 et, au-delà, la sauvegarde de ce cumul pour le fonctionnement des associations, par dérogation pour le sport. Évoquant les enjeux pour l'avenir, Jean-Michel Brun a lancé un message : « Si le passé, chacun peut le décrire à sa façon, nous avons le devoir d’écrire l’avenir avec nos partenaires », avant de conclure : « La construction de notre avenir s’inscrit dans la durée avec de réelles mises en perspectives dûment évaluées en amont ».
Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Jean-Michel Brun

Jean-Luc Rougé a fait un bilan très positif des performances du sport français à l'international en 2010. Evoquant les objectifs fixés aux grandes compétitions, il a tenu à préciser qu'il valait mieux aujourd'hui raisonner en termes de classement au tableau des Nations plutôt qu’en nombre de médailles obtenues. « On dit la France peu représentée, notamment au niveau international. Ce n’est pas du tout le cas », a-t-il déclaré. Le vice-président de la délégation Sport et haut niveau a également évoqué les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Il a par ailleurs loué l'apport des journées bleues en termes de cohésion de l'équipe de France olympique et est revenu sur certains points plus techniques comme la retraite des sportifs.
Retrouvez l'intégralité de l'intervention de Jean-Luc Rougé


Jean-Jacques Mulot, trésorier du CNOSF

Jean-Jacques Mulot, trésorier du CNOSF, a présenté le rapport de gestion de l'institution pour 2010. Jean-Jacques Mulot a également annoncé le budget prévisionnel des deux prochaines années, tel qu'il est inscrit dans le dernier rapport d'activité du CNOSF : « le budget 2011 présente un résultat excédentaire de 300 K€, celui de 2012, étant donné la charge prévisionnelle de dépenses liées à l’événementiel, présentant un résultat déficitaire d’un montant équivalent, permettant ainsi une prévision budgétaire équilibrée sur les deux exercices ». L'Assemblée générale a validé les comptes 2010 et les budgets 2011/2012.

Consultez le rapport de gestion sur le rapport d'activité 2010 du CNOSF


Consultez et téléchargez la Charte d'éthique et de déontologie du sport français


 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page