Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Delphine Ledoux : « Participer aux Jeux Olympiques, un rêve ! »

 


Du 24 au 29 mai 2011 auront lieu les championnats d’Europe de gymnastique rythmique à Minsk (Biélorussie). Delphine Ledoux y sera la seule représentante française. Elle qui est devenue l'une des icônes de la gymnastique rythmique française n'a qu'un objectif : participer aux Jeux Olympiques de Londres, après avoir été absente des précédentes éditions d'Athènes et de Pékin. Portrait et perspectives.

Comment vous sentez-vous à quelques jours de ces championnats d’Europe ?
Tout va bien, je suis un peu fatiguée car j’ai déjà enchainé deux compétitions. Nous sommes le 25 mai et nous avons encore aujourd’hui et demain pour rentrer dans la compétition. D’ici là, un peu d’entraînement et de la récupération me permettrons d'être au mieux vendredi et samedi... et je l’espère dimanche pour les finales.

Les « Europe » de Minsk marque la dernière grande étape avant les championnats du monde qui auront lieu à Montpellier du 19 au 25 septembre prochains, quel est votre objectif dans cette compétition ?
J’aimerais, comme toutes les athlètes de haut niveau, réaliser de bons championnats d’Europe. Je n’y vais pas pour faire de la figuration et j’espère bien rentrer sur quelques finales ce weekend. Mais effectivement ces championnats se présentent également comme une répétition grandeur nature avant les championnats du monde, devant notre public à Montpellier (du 19 au 25 septembre 2011). En résumé, ces championnats d’Europe sont à la fois un objectif et une préparation.

Le programme de ce week-end sera reconduit pour les championnats du monde ?
Effectivement. Je pense que j’aurai les mêmes musiques ainsi que les mêmes engins. Il faudra peut-être prévoir quelques petites modifications dans les enchainements mais très peu car pour l’instant tout va bien de ce côté là. Ce sera le même programme.

Est-ce qu’il y a des engins avec lesquels vous êtes plus à l'aise que d’autres ?
Pour l’instant je suis à l’aise sur 3 des 4 engins. Je suis moins à l’aise avec les massues. Je fais encore des erreurs en compétition, avec parfois des petites chutes d’inattention. Cela s’explique par le fait que nous avons arrêté cet engin pendant deux ans durant lesquels il a été remplacé par les cordes. Il faut donc que je retrouve les automatismes, et la confiance suivra.

Quels sont votre meilleur et votre pire souvenir dans la gymnastique ?
Indéniablement, mon meilleur souvenir date de la première fois que j’ai fait les Jeux méditerranéens, à Almeria en 2005. Nous étions trois filles individuelles, et ça été une super surprise car j’ai terminé deuxième. L’ambiance du village était aussi très sympa. Du côté du pire souvenir, c’est ma blessure juste avant les championnats du monde qui m’a privée des Jeux Olympiques en 2004 à Athènes.

Justement, cela fait à peu près deux ans que vous avez mis votre vie entre parenthèses pour vous focaliser sur la gymnastique rythmique dans la perspective des Jeux Olympiques...
C’est vrai que j’ai déjà raté deux Olympiades (2004 à Athènes et 2008 à Pékin), mais pour des raisons différentes. Pour Athènes je me suis blessée une quinzaine de jours avant les championnats du monde qualificatifs et pour Pékin il s’agit d’une mauvaise préparation. C’est un rêve de participer aux Jeux Olympiques c’est pourquoi je me concentre essentiellement là dessus, et bien évidemment cela passe par les championnats du Monde, en France, où il faudra terminer dans les 15 premières pour avoir le billet pour Londres, et qualifier ainsi une représentante pour la France. Pour les filles terminant de la 16ème à la 24ème un tournoi de qualification sera organisé à Londres, l’idéal étant bien sûr de se qualifier à Montpellier devant mon public.

Et après Londres ?
Après Londres, je pense que je vais arrêter ma carrière parce que je suis quand même assez âgée et qu'il faut que je pense à ma reconversion. Je compte reprendre mes études. Je ne parle pas de reconversion dans la gymnastique aujourd'hui, je vais essayer de rentrer dans une école de kinésithérapie. J’ai déjà mon diplôme d’entraîneur, j’entraîne déjà un petit peu et je pense continuer entrainer mais je ne ferai pas de cela mon métier.

Comment avez commencé la gymnastique ?
J’ai commencé par la gymnastique rythmique directement. J’étais en CP lorsque l’on nous a amené à la gymnastique, dans une salle du Pôle actuel. On m’a repéré comme ça, on a vu que j’avais de bonnes qualités et on m’a fait passer un test. Je suis donc rentrée dès le CE1 en section sport études en primaire à Calais.

Vous êtes la seule représentante française à Montpellier et donc potentiellement qualifiable en individuel pour les Jeux olympiques de Londres. Comment jugez-vous la GR française ?
Pour l’instant la concurrence française est trop jeune, il y a un gros trou car je suis à environ une dizaine d’années de la deuxième. En tous cas, il y a du potentiel, c’est sûr, mais je ne les connais pas plus que ça.


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/269.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/275.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/269.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/275.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page