Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Aviron : Germain Chardin et le quatuor doré

 

Médaillé de bronze aux Jeux de Pékin et champion du monde 2010 en quatre sans barreur en aviron, Germain Chardin s’est offert la possibilité de vivre une nouvelle saison correspondant à ses envies et à ses attentes au plus haut niveau mondial, en devenant champion de France «bateaux courts » avec Dorian Mortelette, le 17 avril sur le lac d’Aiguebelette. Leurs deux coéquipiers du titre mondial remporté le 5 novembre 2010 à Karapiro (Nouvelle-Zélande), Jean-Baptiste Macquet et Julien Desprès, ont terminé juste derrière eux lors des « France ». Le quatuor est donc reconstitué pour entamer la ligne droite qui mène à Londres, en passant par Bled en Slovénie où se dérouleront les championnats du monde, du 28 août au 4 septembre et où seront attribués les quotas olympiques.


Avec Dorian Mortelette...

« C’était un vrai challenge » raconte Germain à propos de cette explication nationale de la mi-avril, véritable point de départ de la saison. « Nous savions avec Dorian que « Jibé » et Julien étaient potentiellement les plus forts. Notre opposition en bateaux courts c’est véritablement le niveau international, nous nous situons dans les six meilleurs bateaux mondiaux. Nous avons gagné en prenant la tête dès le début de la course, c’était notre stratégie pour les déstabiliser, et nous permettre de lancer la course au mieux : : Macquet et Desprès nous ont attaqué jusqu’à la ligne d’arrivée. C’est toujours plus facile de faire la course devant, encore faut-il la finir ! En tout cas, nous avions la volonté de continuer tous les quatre dans l’embarcation où nous sommes devenus champions du monde. En terminant 1 et 2, nous avons validé nos intentions ! ». Et le 19 avril, la direction technique nationale a officialisé la reconduction du quatuor médaillé d’or mondial pour cette saison préolympique.

l'aventure humaine

Ces quatre rameurs vivent une formidable aventure humaine, comme le raconte Germain Chardin : « Nous étions déjà ensemble en cadets, en 1999, lors des régates de Henley on Thames en Angleterre. 11 ans plus tard, nous sommes devenus champions du monde. Le fait, notamment, de pouvoir ramer avec mes copains Dorian, Julien et Jean-Baptiste, comme de l’avoir fait précédemment avec mon cousin Benjamin Rondeau (qui figurait dans le quatuor médaillé de bronze à Pékin en 2008), il n’y a rien de plus beau. Nous nous éclatons, nous nous faisons plaisir, nous voyageons, nous allons vite et avons la chance de ramener des médailles. C’est vraiment cool ! »

Le programme de la saison du quatre sans barreur Macquet-Chardin-Mortelette-Desprès sera ponctué par les Coupe du monde de Munich (27-29 mai), de Hambourg (17-19 juin) et de Lucerne (8-11 juillet). Autant d’étapes préparatoires aux championnats du monde de Bled (28 août au 4 septembre) qualificatifs pour les Jeux de Londres. « Il faudra entrer dans les onze meilleures embarcations pour gagner le quota. Il ne faut pas se dire « ah, c’est dans la poche, aucun problème ! » On prend les courses comme elles viennent, on ne s’avance pas comme cela pleins de certitudes, il est indispensable de rester humbles et de respecter tous nos adversaires. Notre seule certitude, c’est que nous faisons du quatre, que nous voulons aller vite, et que nous savons souffrir pour nous donner les moyens d’y arriver

Promouvoir Aiguebelette 2015

Y arriver, c’est bien sûr monter sur le podium olympique. « Cela reste à ce jour mon plus beau souvenir. Nous avions vécu une histoire de dingues. En 2006, nous sommes en finale des Mondiaux mais nous prenons une valise: 6e. En 2007, nous gagnons notre ½ finale, mais nous finissons encore 6e. Notre entraîneur, Daniel Fauché, a toujours cru en nous, nous a convaincus de notre potentiel, et lors de notre 3e année ensemble, nous avons décroché le bronze à Pékin. Enorme ! Nous l’avons vécu comme si nous avions gagné l’or. Nous avions atteint notre graal ». Dès lors, pourquoi ne pas faire mieux à Londres avec juste un rameur de différence, Jean-Baptiste Macquet ayant remplacé Benjamin Rondeau après les derniers JO ?


Pelles tricolores sur le lac d'Aiguebelette...

Parallèlement, l’endroit majestueux où se sont déroulés ces championnats de France bateaux courts est en course pour se voir désigner organisateur des Mondiaux 2015. « A Aiguebelette, le cadre est carrément génial », s’enthousiasme Germain Chardin, « au milieu des montagnes de Savoie, il respire la nature. Aucune embarcation à moteur ne circule dessus, il est d’une propreté impeccable et le bassin est excellent pour la compétition. Il va juste falloir l’aménager pour pouvoir accueillir de nombreux spectateurs, sans doute en changeant l’orientation des courses, ce qui est d’ailleurs prévu. En tout cas, j’y crois. C’est un magnifique projet et je suis bien sûr prêt, comme tous mes camarades, à œuvrer pour sa promotion ! »


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page