Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Kévin Staut l'atout bleu du saut d'obstacles

 

Kevin Staut est aujourd’hui le meilleur cavalier de saut d’obstacles au monde, cumulant les places de N°1 au classement planétaire de la FIE comme à celui de la Coupe du monde 2010-2011 dont la finale aura lieu à Leipzig à partir du 27 avril. A 30 ans, il est la valeur sûre d’une équipe de France qualifiée pour les Jeux Olympiques de Londres, depuis la médaille d’argent remportée lors des Jeux Equestres Mondiaux de Lexington en octobre 2010. Il partage avec ses coéquipiers l’objectif de monter sur la première marche du podium, le 6 août 2012 à Greenwich Park, faisant passer ses ambitions personnelles au second plan. Rencontre.

Né le 15 novembre 1980 au Chesnay, Kévin Staut a passé son enfance dans les Yvelines et n’est venu que tardivement à l’équitation, débutant directement par les double-poneys à l’âge de 10 ans. « J'ai très vite été pris par la compétition. J'ai ensuite pu me former avec des grands noms de l'équitation. Avec beaucoup de motivation, de travail et d'envie de réussite, j'ai pu accéder au haut niveau », raconte-t-il.

A 15 ans, il remporte le critérium junior du Touquet et décide dans la foulée de se consacrer entièrement à son sport, quittant le système scolaire pour ne plus prendre que des cours par correspondance. « « J’ai mêlé sport et études car j’estimais que c’était important d’avoir des bases scolaires. J’ai passé un bac littéraire et ensuite je suis allé jusqu’au BTS de gestion-comptabilité. J’ai choisi cette option car j’avais déjà dans la tête de m’installer et, quand j’ai créé ma société, à 20 ans, cela m’a été utile pour comprendre certaines choses. »

A la tête de sa propre structure, Kévin Staut gravit rapidement tous les échelons vers les sommets, notamment aidé par les Haras de Hus (près de Nantes) qui lui fournissent assistance financière, lieu d’entraînement et chevaux.

Kévin Staut intègre l’équipe de France en 2007, et son parcours depuis lors est jalonné de prestigieux résultats. Par équipes, comme cette incroyable victoire à Aix La Chapelle le 18 juillet 2008 (un score parfait de 0 point pour les Bleus, qui remportent la Coupe des Nations en fin de saison), ou en individuel, avec un titre de champion d’Europe remporté le 28 août 2009 à Windsor en selle sur son fidèle Kraque Boom.

La médaille d’or par équipes à Londres 2012

En 2010, Kévin Staut ne quitte plus le top 10 de tous les concours internationaux qu’il dispute, accumule les podiums et les victoires, et au cœur de l’été, devient N°1 du classement mondial. Mais son objectif central, ce sont les Jeux Equestres Mondiaux de Lexington avec l’équipe de France.

Auteur de deux sans-faute avec Silvana de Hus, il sera à la base de la 2e place obtenue par les vestes bleues, le 6 octobre 2010 dans le Kentucky. D’ailleurs lorsqu’on lui demande quel est son meilleur souvenir de cette riche saison, il répond sans hésiter : « La médaille d'argent de l'Equipe de France à Lexington ». Synonyme de qualification olympique. S'il est sélectionné pour Londres, Kévin Staut visera « un podium en individuel et la médaille d’or par équipes », avec une formation « très soudée » où règne « une excellente ambiance.»

En attendant, le N°1 mondial va défendre ses chances à Leipzig, pour la finale de la Coupe du monde qui met aux prises les 18 meilleurs cavaliers de la saison à partir du 27 avril (un autre Français, Simon Delestre, participera à cet évènement). « J’aborde Leipzig concentré et motivé, et Silvana de Hus saute bien en indoor. Donc, je suis confiant ! ». Concernant son rang, Kévin Staut, qui a énormément concouru ces derniers mois, observe : « Un jour je redescendrai dans le classement et je ne veux surtout pas mettre en péril le potentiel santé de mes chevaux sur la durée pour perdurer dans la « ranking list » .

Aujourd’hui, il partage son temps entre les compétitions, le Haras de Hus où il travaille et les écuries d’Ecaussines en Belgique, où il s’entraîne avec ses chevaux . « J'aime travailler au calme. Les Écuries d'Écaussinnes me permettent de me concentrer sur l'essentiel. J'ai besoin de passer du temps avec mes chevaux, pas forcément de les monter, les travailler mais d'être au quotidien avec eux. A Écaussinnes, les chevaux sont également dans un environnement favorable pour leur moral

Un grand champion s’avance de façon méthodique vers l’objectif olympique. Le Parc de Greenwich pourrait bien être le théâtre d’exploits mémorables dans un peu plus d’un an…


Warning: include(/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

Warning: include(): Failed opening '/servers/apache/sites/pros/com/franceolympique/cnosf/includes/nav/rightcol/12.php' for inclusion (include_path='.:/opt/remi/php72/root/usr/share/pear:/opt/remi/php72/root/usr/share/php:/usr/share/pear:/usr/share/php') in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/includes/nav/rightcol/143.php on line 2

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page