Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Assemblée générale 2004

 


Notice: Undefined offset: 7 in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/php/function.php on line 384

Notice: Undefined offset: 7 in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/php/function.php on line 384

Notice: Undefined offset: 7 in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/php/function.php on line 384

Notice: Undefined offset: 7 in /home/users/croscdos/home/www.franceolympique.com/www/php/function.php on line 384

Présidée par Henri Sérandour, l'assemblée générale annuelle du Comité National Olympique et Sportif Français s'est tenue le 19 mai 2004 dans la grand auditorium de la Maison du sport français, en présence de Jean-François Lamour, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative, et de Bertand Delanoë, maire de Paris, venu témoigner sa reconnaissance à l'ensemble du mouvement sportif représenté dans la salle par un grand nombre de présidents de fédératrions sportives, au lendemain de la désignation par le CIO de Paris comme ville candidate à l'organisation des Jeux Olympiques 2012.

Avant la tenue de l'assemblée ordinaire, une assemblée générale extraordinaire a adopté la résolution suivante :

Résolution unique
L'assemblée générale extraordinaire adopte le projet de modification des statuts qui lui a été présenté et, en conséquence, le Code mondial antidopage de l'Agence mondiale antidopage.

Au cours de l'assemblée générale ordinaire, 10 résolutions ont été adoptées à l'unanimité :

Première résolution :
L'assemblée générale approuve le procès-verbal de l'assemblée générale du 14 mai 2003

Deuxième résolution
L'assemblée générale adopte le rapport moral qui lui a été présenté

Troisième résolution
L'assemblée générale, après avoir pris connaissance du rapport de gestion présenté par le Trésorier général et du rapport du commissaire aux comptes, approuve les comptes de l'exercice clos au 31 décembre 2003. En conséquence, elle donne quitus aux administrateurs de leur mandat pour ledit exercice et décharge au Commissaire aux comptes.

Quatrième résolution
En application des dispositions légales, l'Assemblée générale décide d'affecter le déficit de l'exercice à raison de :
- 255.000 euros en projet associatif
- 459.300 euros en report à nouveau négatif.

Cinquième résolution :
En application des dispositions réglementaires, et sur proposition du Conseil d'Administration, l'Assemblée générale décide d'adopter le budget prévisionnel de l'exercice.

Sixième résolution
En application des dispositions réglementaires, et sur proposition du Conseil d'administration, l'Assemblée générale décide d'augmenter les cotisations de 3% et de fixer à 300 euros la cotisation forfaitaire pour les membres associés.

Septième résolution
L'Assemblée générale adopte le projet de modification du règlement intérieur qui lui a été proposé

Huitième résolution
L'Assemblée générale ratifie l'affiliation prononcée par le Conseil d'Administration
- De la fédération française de Muaythaï et disciplines associées
- De la fédération française de full contact

Neuvième résolution :
L'Assemblée générale confirme, à l'issue de la période probatoire de deux ans, l'affiliation
- De la Fédération française d'Aérostation
- De la Fédération française des Clubs omnisports, en qualité de membre associé
- De la Fédération des Internationaux du sport français en qualité de membre associé

Dixième résolution
L'assemblée générale adopte le principe de mise en place par le CNOSF d'un institut de formation.

Après le discours de Jean-François Lamour, ministre de la jeunesse, des sports et de la Vie associative, Denis Masseglia, secrétaire général du CNOSF, a présenté le rapport moral 2004, ponctué par les interventions de Jean-Michel Brun (président de la fédération française de lutte, chef de mission pour les Jeux 2004) sur les Jeux d'Athènes, de David Douillet sur la commission des athlètes de haut niveau, de Michel Vial (président de la FF Judo) sur le sport de haut niveau, d'André Leclercq (président de l'Académie Nationale Olympique Française) sur la mission valorisation des ressources humaines du CNOSF et sur l'ANOF, de Jacques Rey (président de la FF Gymnastique) sur le juridique et le marketing, de Bernard Lapasset (président de la FF Rugby) sur le sport professionnel, de Bernard Amsalem (président de la FF Athlétisme) sur la mission développement du CNOSF, de Georges Planchot (président du CDOS Vendée) sur les CROS, les CDOS, les CTOS et le CNCD, de Claude-Louis Gallien (président de la FSU) sur la lutte contre le dopage, de Maurice Bruzek (président du Conseil national des sports de nature) sur l'Agenda 21 et de François Alaphilippe sur le CoSMos. Avant qu'André Auberger, Trésorier Général du CNOSF, ne présente le rapport financier, adopté à l'unanimité comme le rapport moral.

Tenue au lendemain de la décision prise par le CIO de retenir 5 villes candidates (sur les 9 requérantes), dont Paris, à l'organisation des Jeux 2012, l'Assemblée générale a été l'occasion pour Henri Sérandour de se projeter huit années en avant, affirmant "Nous sommes déjà dans l'esprit de les organiser. Nous ne regardons pas seulement vers Singapour, le 6 juillet 2005, où sera désignée la ville hôte des Jeux 2012, nous nous inscrivons déjà dans la perspective de 2012. Nous devons rester unis et solidaires". "Aujourd'hui, nous avons un levier. Ce sera l'occasion de prendre en compte les besoins du sport pour son évolution, en matière d'équipements, d'activités, de meilleure répartition. Quoi qu'il arrive, il faudra transformer cet essai. Avec ou sans les Jeux" a également déclaré le président du CNOSF.

Après avoir noté que "le retour de la jeunesse au sein de mon ministère avait été appelé de leurs vœux tant par certains d’entre vous que par les fédérations et associations de jeunesse. S.’agissant du fait associatif, sa reconnaissance officielle ne peut qu’être comprise, j’en suis certain, et apprécié du mouvement sportif", Jean-François Lamour a, pour sa part, a formulé un voeu : "Que le successeur de Jackson Richardson, de David Douillet, de Marie-José Pérec, que le porte-drapeau français des Jeux 2012, fasse son tour d'honneur dans le Stade de France".

Bertrand Delanoë, maire de Paris, a tenu à souligner "à quel point la présence de Henri Sérandour dans l'animation, l'inspiration, le management de la candidature 2012 est essentielle dans notre équipe de joueurs qui tentent de convaincre".Il a affirmé: "C'est le mouvement sportif français qui fait que nous sommes candidats à l'organisation des Jeux 2012. Pour servir cette ambition collective, tout doit partir des sportifs, des fédérations autour du CNOSF". Enfin, il a rendu hommage aux vertus du sport, dans le contexte international actuel, "le sport comme parcours individuel et collectif, le sport comme rencontre entre les peuples, le sport comme valeur de civilisation".

Betrand Delanoë et Henri Sérandour ont réaffirmé ensemble le maître mot : l'unité, "un formidable atout pour notre candidature".

Enfin, le trophée Sport et Média du CIO a été attribué par le CNOSF à l'ancien journaliste Jacques Marchand, pour l'ensemble de sa carrière.

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page